2030 : quel avenir pour le freelance en France ?

avenir du freelance France

Quel avenir pour le freelance dans la France de 2030 ? Une étude réalisée par l’Observatoire Alptis et l’institut Futuribles s’interroge sur l’avenir du travail et fait la part belle au travail indépendant dans les scénarios mis en avant.

L’étude a réalisé un véritable état des lieux actuel du travail indépendant, avant d’évaluer les possibles facteurs d’évolution sociétaux dans les 14 prochaines années : de ce travail a été tiré 4 scénarios prospectifs.

Scénario 1 : entrepreneur roi, salarié prolétaire

entrepreneur roi, salarié prolétaire

Dans ce premier scénario à l’horizon 2030, le travail salarié s’est fortement précarisé : les embauches en CDI sont rares car les entreprises se focalisent sur la compétitivité par la réduction des coûts. Le salariat n’est plus une option attractive pour une grande partie des travailleurs, d’autant que le financement de la protection sociale devient une question délicate suite au démantèlement progressif du salariat.

Pour les freelances et indépendants, la situation n’est pourtant pas si morose : la société s’est adaptée à certains de leurs besoins, notamment fiscaux, et les freelances les plus qualifiés (notamment sur les professions les plus demandées, comme le développement web) tirent très bien leur épingle du jeu.

Les freelances qualifiés et en activité de longue date profitent évidemment d’énormes avantages compétitifs, ayant créé leur structure, développé leur réseau et rempli carnet de commandes bien avant que certains salariés désabusés ne se penchent sur ce mode de travail.

Scénario 2 : indépendance subie

indépendance subie

La France adopte un modèle économique plus libéral, afin de retrouver un taux de chômage faible, proche de l’exemple anglo-saxon. En retour, le contrat de travail se précarise et les inégalités se creusent : les salariés les plus qualifiés sont en forte demande et en position de force sur le marché de l’emploi, tandis que les autres font face à plus de difficultés.

Le travail freelance se développe, mais l’on assiste particulièrement à l’essor de la « gig economy » : des missions de courte durées, peu qualifiées et mal rémunérées dans un marché fortement compétitif. Les plate-formes telles que Fiverr se développent dans l’Hexagone.

Les prestations sociales restent sensiblement inchangées pour les freelances, mais se dégradent pour les salariés les moins fortunés.

Scénario 3 : tous entrepreneurs nomades

entrepreneurs nomades

C’est le scénario de l’essor du travail indépendant: le contrat de travail s’adapte jusqu’à ressembler au freelance, en se concentrant sur une mission et non sur la durée. Le travail à distance (télétravail) et les espaces de coworking deviennent une norme plutôt qu’une exception, et participent à la décentralisation du pays et au développement des territoires.

Ces nouvelles habitudes sociétales favorisent grandement les entreprises individuelles, qui sont enfin reconnues au même titre que le salariat et bénéficie des mêmes conditions d’accès au logement, à la santé ou à la protection sociale.

Évidemment, même dans ce contexte dynamique, les plus qualifiés qui s’en tirent le mieux et sont plus à même de faire valoir leurs droits.

Scénario 4 : à chacun son organisation du travail

organisation du travail

L’évolution est plus nuancée : on valorise l’économie locale et sociale. Les services à la personne se développent très fortement.

Les salariés ne sont plus cantonnés à un seul contrat, et peuvent cumulées leur activité avec des missions freelances (pouvant entraîner une forte de charge de travail et une certaine précarité).

Cependant, les travailleurs indépendants bénéficient encore une fois de cette nouvelle souplesse et profite de nouveaux droits crées par une fusion réussie des régimes de protection sociale.

Alors, comment préparer 2030 ?

Un point commun à tous ces scénarios : les travailleurs qualifiés et prêts à affronter une société changeante, favorisant le travail indépendant et le freelance, tireront le mieux leur épingle du jeu de ces évolutions sociétales. Ceux qui savent dès aujourd’hui mettre à profit leurs compétences (techniques, commerciales, artistiques…) de manière indépendante et dans une démarche de pluriactivité seront les mieux protégés dans le monde de demain.

Si vos compétences sont celles du développement web, de l’architecture ou du chef de projet, préparez 2030 dès aujourd’hui en vous inscrivant sur Freelancerepublik : une place de marché sélective à double entrée mettant en relation le top 15% des freelances avec les meilleures entreprises. Du salariat au freelance, vous hésitez à franchir le pas ? Inscrivez-vous gratuitement sur la plateforme ! Vous participerez aux rounds de sélection et recevrez des offres d’entretien des sociétés les plus attractives

À lire aussi:
– La France gagnée par l’essor du travail indépendant
– Être freelance aux États-Unis

A lire aussi:

  1. La France gagnée par l’essor du travail indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *