5 erreurs à ne pas commettre quand on est freelance

Erreurs freelance

De plus en plus de français sont attirés par le travail freelance, grâce à notamment une législation de plus en plus favorable à sa pratique et un désir grandissant d’indépendance. S’il est bon de savoir franchir le pas, il ne faut cependant pas foncer tête baissée, sous peine de quelques déconvenues ! Voici une liste (non exhaustive) des erreurs à ne pas commettre lorsqu’on se lance en freelance.

Commencer sans plan solide

De nombreux indépendants, confiants en leurs capacités techniques, se lancent en tant que freelance sans avoir réfléchi à un véritable plan d’attaque.

Combien d’argent avez-vous de côté en attendant vos premiers paiements ? Quel type de société allez-vous créer ? Quel sera votre Taux Journalier Moyen (TJM) ? Où allez-vous trouver des clients ?

Ces quelques articles sur notre blog vous aideront à vous lancer :

Ne pas connaître la loi

L’environnement légal du freelance en France est en perpétuelle évolution, et c’est à vous qu’il incombe de vous tenir au courant de ce qui change en terme de cadre juridique (selon votre statut), d’impôts ou encore d’obligations légales diverses (facturation…).

S’il est normal que le cadre légal évolue pour répondre au besoins d’une société en mouvement, certains aspects de la loi restent complexes. Suivre des blogs comme celui de FreelanceRepublik vous permettra de ne rien laisser passer !

Ne pas anticiper ses impôts

Si vous avez l’habitude du salariat, la gestion des impôts est relativement simple, surtout si vous êtes mensualisés. Si vous êtes freelance, ce qui arrive sur votre compte n’est pas un salaire net. Les impôts imputés aux indépendants sont nombreux, et varient selon votre statut juridique. Ils seront parfois prélevés bien après la réalisation du bénéfice !

Que vous choisissiez de faire vos comptes seul ou d’embaucher un expert-comptable, anticipez pour éviter les erreurs et les mauvaises surprises !

Ne pas faire de coupure

Maintenant que vous travaillez à votre compte, les cinq semaines de vacances annuelles vous semblent loin. Et d’ailleurs, en weekend, votre ordinateur portable n’est jamais loin ni tout à fait éteint !

C’est l’une des erreurs les plus fréquentes chez les nouveaux indépendants, mais ce n’est pas parce que vous êtes freelance qu’il ne faut pas décrocher ! Au contraire, avec une bonne gestion de vos clients, de vos contrats et de vos factures, vous avez tout autant droit aux vacances que les salariés !

Un freelance reposé est plus productif, moins stressé et donc plus attractif pour les clients. Alors, n’attendez pas d’être au bout du rouleau pour faire un break !

Vouloir tout gérer seul

Enfin, et c’est le plus important : n’hésitez pas à demander de l’aide ! Contactez des freelances plus expérimentés dans votre branche, et demandez-leur des conseils.

La recherche de clients peut également s’avérer ardue si on se lance dans l’inconnu. Une plate-forme comme FreelanceRepublik passera du temps avec vous pour comprendre votre parcours et vos inspirations et vous permettra de recevoir directement les offres des sociétés les plus attractives !

A lire aussi:

  1. Retour d’expérience : Imad, chef de projet Java/Java EE en freelance
5 erreurs à ne pas commettre quand on est freelance
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *