Huit manières de convaincre un freelance de rejoindre votre projet

-

Le top 15% des freelances Tech & Digital !

Ne perdez plus de temps à faire le tri. Nous avons déjà permis à des centaines d’entreprises de gagner un temps fou en ciblant directement les meilleurs. Recevez les 3 meilleurs freelances pour votre mission !

Flexibles, agiles, en veille permanente… les freelances spécialisés dans le développement informatique ont de nombreuses qualités, notamment celle de pouvoir casser les codes dans un projet de développement tout en étant plus créatifs. Dans le marché très tendu du développement informatique, les bons profils, rarement disponibles, sont souvent disputés.

Outre la rémunération, d’autres éléments peuvent convaincre un talent indépendant de vous accompagner sur un projet.  Voici quelques conseils pour ne pas passer à côté de la perle rare.

Mettez en avant leur expertise

Sortir votre chéquier ne suffit pas à convaincre un talent de venir s’impliquer dans un projet de moyen à long terme. Votre capacité à identifier leur expertise avec subtilité et de leur expliquer pourquoi elle est pertinente au regard de vos besoins est le meilleur levier de conviction ne serait-ce parce qu’il introduit une relation humaine.

Il est donc important d’instaurer un dialogue avec le profil que souhaitez recruter et d’étudier les projets qu’il a effectué par le passé afin de lui expliquer avec précision quelle place aura son expertise dans votre projet, et pourquoi elle est indispensable.

Travaillez votre fiche de mission

Ce n’est pas parce qu’un développeur est freelance qu’il aime naviguer à l’aveugle : proposer à un indépendant de s’impliquer dans un projet demande rigueur et clarté, et donc de rédiger une fiche de mission claire et limpide qui répond aux points suivants :

  • Le contexte du projet 
  • La cible (users)
  • Les mockups et wireframes existants 
  • La durée de la mission et les étapes clefs
  • Les contraintes techniques
  • Les livrables et leur format
    • les fonctionnalités
    • la/les plateforme(s) i.e. Android
  • La rémunération et la rémunération en cas d’éventuels dépassements
  • Les interlocuteurs et l’environnement hiérarchique
  • Les langages de développement utilisés
  • Les limites : ce que vous n’attendez pas du freelance
  • Les coordonnées de la personne à contacter en cas de question

Formalisez pour rassurer

Un freelance travaille le plus souvent dans l’incertitude et sait rarement quand il sera payé. Pour qu’il puisse déployer son potentiel à plein régime, il est donc important de le rassurer sur des éléments de bases. Il sera donc parfois nécessaire de contractualiser votre relation si le projet court sur plusieurs en mois en indiquant les dates de paiement.

Proposez-lui également un acompte de 30% à 50 % si c’est la première fois que vous travaillez avec lui, ou optez pour un tiers de confiance comme FreelanceRepublik

Laissez-les maître de leur agenda

Si vous attendez d’un freelance qu’il soit productif, laissez-le maître de son agenda. Demandez-lui quelles sont ses habitudes de travail et où il préfère travailler. Le principal est de maintenir une transparence entre tous les interlocuteurs afin de développer un projet dans la confiance et la responsabilisation.

Si en revanche ce dernier a des contraintes et/ou des demandes allant à l’encontre des besoins et des dates butoirs de votre projet, prenez le temps de lui expliquer le contexte et vos contraintes de production. 

Parlez-leur de votre réseau

Un freelance ne travaille pas uniquement pour un projet, il travaille pour un client et l’image que ce dernier renvoie dans ses références est bien plus importante qu’elle en l’air.

De ce fait si votre image de marque n’est pas celle qui rayonne le plus sur le marché, n’hésitez pas à compenser cela en ouvrant votre réseau aux freelances qui travaillent pour vous et à les mettre en relation avec d’autres potentiels clients de votre réseau. Cet atout, qui permet à un freelance de se projeter, est à mettre en avant dès la première rencontre. 

Offrez-leur accès à des outils performants

Si vous avez l’habitude de rouler en Mercedes et que l’on vous demande de changer pour une Twingo, il y a de forte de chance que cela affecte votre motivation et votre confort. Pour un développeur freelance, il en sera de même au regard des outils sur lesquels vous lui demanderez de travailler.

Si votre infrastructure, votre environnement de développement ou vous outils de communication sont restés coincés dans les années 2000, il faudra faire quelques efforts pour séduire les meilleurs talents.

Récompensez-les avec des primes

De toute évidence, un freelance n’est pas un salarié mais il peut pour autant se surpasser pour votre projet. Alors pourquoi ne pas exprimer votre gratitude ? Et pourquoi pas lui en parler lors de votre premier entretien ? Bien que peu courante, cette pratique est un gage de motivation et d’engagement supplémentaire.

Évoquer dès le départ une prime de 10% à 20% en fonction de la qualité et de la créativité d’un développeur peut-être l’élément qui fait la différence quant à votre capacité à le convaincre de travailler avec vous. N’oubliez donc pas d’anticiper ces primes dans votre budget.

Aidez-les à améliorer leurs compétences

Beaucoup de développeurs informatique freelances sont d’anciens salariés. Ils ont pour beaucoup choisi ce mode de vie car l’environnement de travail dans lequel ils ont évolué n’était pas assez stimulant pour eux. En d’autres termes, ils avaient arrêté de s’enrichir intellectuellement.

Il est ainsi important de les accompagner dans l’amélioration de leurs compétences si vous en avez la possibilité, que ce soit par de la formation interne ou simplement en les faisant travailler avec des personnes plus expérimentés, et dotés d’une importante fibre pédagogique.

Si une mission freelance se solde par exemple par l’apprentissage d’un nouveau langage, c’est un plus !

Partager cet article

Guide

Comment recruter un développeur freelance ?

FreelanceRepublik et FreelanceTalks vous proposent ce livre blanc afin de vous aider à mieux recruter vos développeurs freelance. Que vous soyez dirigeant d’entreprise, directeur informatique, CTO ou acheteur de prestations intellectuelles, ce guide est fait pour vous.

Newsletter

Les derniers articles

Les meilleurs outils de gestion de projet avec une version gratuite pour optimiser votre activité de Freelance

C'est la face cachée de l'iceberg de la vie de freelance : personne ne vous dit combien de temps vous passerez à...

Frameworks JavaScript : quel est le meilleur d’après les développeurs ?

Le JavaScript : un langage populaire Dans mon article « Quel langage de programmation apprendre en 2020 ? » je vous expliquais que...

La responsabilité des dirigeants

La gestion d’une entreprise requiert toute l’attention de son dirigeant. En devenant chef d’entreprise, ce dernier accepte en effet de supporter l’ensemble...

Plan de relance économique : quelles perspectives pour les freelances ?

Le 3 septembre 2020, le ministre de l’économie, des finances et de la relance a présenté au Conseil des ministres un Plan...

Comment réussir sa présentation orale : 8 conseils pour le jour J

Il y a quelques jours, je vous donnais 8 conseils pour bien réussir la phase de préparation de votre présentation orale. Aujourd’hui,...

Le podcast

Le podcast la voix du freelance donne la parole aux freelances.

Le top 15% des freelances Tech & Digital est ici !

Ne perdez plus de temps à faire le tri. Nous avons déjà permis à des centaines d’entreprises de gagner un temps fou en ciblant directement les meilleurs. Recevez les 3 meilleurs freelances pour votre mission !

Vous devriez lire également ces articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici