Développeur Salesforce freelance : le guide complet

-

Vous êtes freelance ?

Comme plus de 25 000 freelances, rejoignez FreelanceRepublik, et recevez des offres de missions tech à la mesure de votre talent. +50 nouvelles missions par semaine !

Pour se pérenniser, croître et offrir un service de qualité, une entreprise a besoin de gérer efficacement son parc client. Ce suivi inclut par exemple la gestion des contacts, la vente, l’après-vente, le marketing, le suivi des demandes, etc.

Ce travail, de plus en plus essentiel, est difficile à gérer sans outil dédié. Et c’est à ce besoin que répondent des logiciels nommés CRM (customer relationship management – gestion de la relation client en français).

Et un des CRM les plus utilisés, c’est Salesforce. Salesforce, c’est plus de 150 000 clients, dont des grosses entreprises, telles que Virgin Media, Amazon Web Services ou Coca-Cola.

Néanmoins, chaque entreprise utilisant Salesforce ayant des cas d’utilisation différents, elles ont souvent besoin de développer des fonctionnalités spécifiques. Et, le développement Salesforce utilisant des technologies propres à cette plateforme, elles font appel à des développeurs spécialisés ; des développeurs Salesforce, notamment en freelance.

Freelancerepublik vous donne toutes les informations essentielles pour tirer parti de la popularité de Salesforce.

Salesforce en détails

Historique

Avant de parler du métier de développeur Salesforce freelance, revenons rapidement sur l’historique de Salesforce.

Créée en 1999, l’entreprise est la première à lancer sur le marché un CRM basé dans le cloud.

Avec le temps et au fil des acquisitions, l’entreprise met à la disposition de ses utilisateurs divers outils, par exemple Chatter, sorte de réseau social d’entreprise, lancé en 2010 ; ou encore Marketing Cloud, depuis 2012, permettant d’établir des relations personnalisées avec les clients.

Parallèlement, et pour accroître son nombre de clients, l’entreprise noue des partenariats stratégiques avec de grosses entreprises, comme avec Microsoft en 2014.

Technos

Salesforce utilise des technologies qui lui sont propres ; d’où le besoin en développeurs Salesforce, et l’intérêt pour un développeur à se spécialiser dans ce type de développement.

Mais alors quelles sont les technologies nécessaires au développement Salesforce ?

Déjà, au niveau de l’interface utilisateur, le développeur Salesforce utilisera le framework Lightning. Quant au développement permettant de créer de la logique métier, et de la communication avec la base de données, il se servira du langage Apex.

Alors que Lightning permet de créer des interfaces notamment via des composants (comme on peut en utiliser avec React, en JavaScript), Apex est lui un langage de programmation typé, ressemblant très fortement au Java.

salesforce interface

Le développeur Salesforce freelance

Pourquoi devenir développeur Salesforce freelance ?

Comme on l’a vu, le CRM Salesforce est utilisé par près de 150 000 entreprises ; et beaucoup d’entre elles ont des besoins spécifiques concernant la gestion de leur parc client. C’est là tout l’intérêt à devenir développeur Salesforce.

Non seulement il s’agit d’un outil utilisé par beaucoup d’entreprises – et donc avec de la demande – mais vous spécialiser dans les technos propres à ce logiciel fera de vous quelqu’un de prioritaire en cas de recherche d’un développeur pour créer de nouvelles fonctionnalités Salesforce. En effet, vous n’aurez pas besoin d’être formé pour vous mettre au travail.

Cependant, il faut voir conscience que devenir développeur Salesforce vous enferme quelque peu dans ce monde. Il est alors bon d’avoir une double compétence, au cas où vous voudriez changer ou ne trouvez pas de mission. Par exemple, Apex étant un langage proche de Java, maîtriser ce dernier est une bonne idée.

Les rôles du développeur Salesforce

Le développeur Salesforce a, dans l’entreprise pour laquelle il travaille, certains rôles, en plus du développement purement technique. Par exemple :

  • Créer, optimiser la base de données ;
  • Rédiger la documentation technique et fonctionnelle ;
  • Concevoir des outils personnalisés, améliorer ceux existants ;
  • Automatiser certaines tâches.

On le voit, le développeur Salesforce, de part sa spécialité unique, hérite d’un ensemble de rôles que lui confie une entreprise, rôles qui seraient tenus par plusieurs développeurs dans d’autres structures avec d’autres technos.

Le profil du développeur Salesforce

D’un point de vue technique, on l’a vu, Salesforce utilise des technologies spécifiques, comme Lightning et Apex.

Cependant, les connaissances techniques ne sont pas les seules compétences demandées chez un développeur Salesforce freelance.

En effet, le développeur Salesforce doit aussi être capable de recueillir les besoins de son client, de les analyser, pour ensuite pouvoir créer un produit personnalisé répondant aux besoins spécifiques.

Pouvant aussi être amené à rédiger de la documentation sur les fonctionnalités qu’il développe, voire à dispenser des formations en interne, le développeur Salesforce freelance doit avoir une certaine patience et rigueur.

Comment devenir développeur Salesforce ?

Pour devenir développeur Salesforce, il faut évidemment avoir les compétences requises, celles dont on a déjà parlé. Mais les entreprises demandent aussi souvent une certification, gage de l’expertise du développeur.

En effet, un développeur Salesforce étant assez rare, les organisations veulent s’assurer des capacités de ce dernier pour pouvoir créer une relation sur le long terme avec lui.

Pour ça, il existe des certifications, décernées par l’entreprise Salesforce elle-même. Par exemple, comme on le voit ici, il existe plusieurs niveaux de certifications (Platform App Builder, Platform Developer I et II). Chaque certification délivre l’assurance de certaines compétences, appréciées par les entreprises.

Lors qu’on veut devenir développeur Salesforce freelance, il est bon de posséder ces certifications.

La rémunération du développeur freelance Salesforce

Les tarifs journaliers moyens (TJM) des Freelances Salesforce varient considérablement. Notamment en fonction de leur lieu de travail, de leur expérience et de leur niveau de compétences.

Par exemple, un freelance Salesforce junior pourra prétendre à un TJM de 400€ par jour, alors qu’un développeur Salesforce sénior pourra dépasser les 700, voire 800€ par jour.

Pour calculer la rémunération du développeur freelance, il faut évidemment aussi prendre en compte son statut juridique (souvent la micro-entreprise, pour commencer) et son chiffre d’affaire maximum (70 000 € pour cette structure).

Faisons un rapide calcul de simulation.

Il semble raisonnable de compter 160 jours travaillés par an (20 jours par mois sur huit mois – en prenant en compte 2 mois de congés et 2 mois d’intercontrats), ce qui nous amène à un total de, en prenant un compte un TJM de 400€ (profil débutant), 64 000 € bruts annuels.

Les charges du développeur freelance Salesforce

De ce nombre, qui correspond au chiffre d’affaire brut, il faut retirer environ 25% de cotisations, pour arriver à 48 000 €.

D’autres dépenses sont également à soustraire : la complémentaire santé, une RC Pro, la Cotisation Foncière des Entreprises, divers frais bancaires, renouvellement de matériel, etc. Soit environ 5 000 € par an.

On arrive donc à un total de 43 000 € par an, ce qui fait, une fois lissé sur 12 mois, 3 583 € mensuels ! Tout ça en ayant deux mois de vacances, que vous pouvez utiliser pour vous former sur d’autres technos, par exemple du Java pour s’assurer d’autres types de contrat, ou tout simplement vous relaxer !

Trouver des missions

Pour trouver des contrats et missions lorsqu’on est développeur Salesforce freelance, il existe de multiples possibilités, notamment via un portfolio en ligne, ou par le bouche-à-oreille.

Il existe aussi des plateformes qui rassemblent des développeurs indépendants et leurs potentiels clients. Notamment Freelancerepublik, la plateforme à double entrée qui met en relation les meilleurs freelances informatiques avec des porteurs de projets ambitieux. Contrairement à d’autres structures, Freelancerepublik :

  • sélectionne des projets en adéquation avec les ambitions professionnelles des freelances IT ;
  • n’est pas rémunéré par les freelances Tech mais par les porteurs de projets ;
  • s’occupe du suivi de mission et des aspects administratifs relatifs à la collaboration entre le freelance web et le client.

Vous êtes un freelance Salesforce talentueux et avide de nouvelles aventures Tech’ ? Rejoignez la communauté Freelancerepublik et accédez à des missions à la hauteur de votre potentiel !

Alexandre Grisey
Alexandre Griseyhttps://nomadlife.fr/
Content Writer et Digital Nomad, j'écris des articles et du contenu autour des thématiques de la tech, du voyage et du monde du freelance.

Partager cet article

Newsletter

Missions FreelanceRepublik

Les derniers articles

Le podcast

Le podcast la voix du freelance donne la parole aux freelances.

Missions Freelance !

Comme plus de 25 000 freelances, recevez des offres de mission tech à la mesure de votre talent sur FreelanceRepublik.

Freelances, gagnez du temps !

Ne perdez plus de temps à prospecter en vain. Inscrivez-vous gratuitement sur FreelanceRepublik, et recevez de belles offres de missions tech. FreelanceRepublik est gratuit pour les freelances.

Vous devriez lire également ces articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici