Freelances & indépendants : quelles solutions pour survivre à la crise du covid-19 ?

-

Freelances & indépendants : quelles solutions pour survivre à la crise du covid-19 ?

Freelances : Sortez du lot!

Comme plus de 3000 freelances, recevez des offres de mission tech à la mesure de votre talent. 90% de vos entretiens se transforment en missions sur Freelancerepublik.

Alors que le Président de la République a annoncé la poursuite du confinement jusqu’au lundi 11 mai, la crise du Covid-19 continue de peser lourdement sur l’ensemble des entreprises françaises, quelle que soit leur taille. Parmi les catégories professionnelles les plus impactées, se trouve celle des travailleurs indépendants, une catégorie déjà mal servie dans de nombreux cas et qui peine à poursuivre des prestations auprès de clients eux aussi impactés.

Avec la mise en place du confinement depuis le 16 mars, la fermeture des écoles et une économie au ralenti, les difficultés ne cessent de s’accumuler pour ces derniers, transformant leur quotidien en véritable parcours du combattant :

  • Comment gérer sa trésorerie lorsqu’on est auto-entrepreneur et que le loyer reste à payer, ou lorsque le salaire de ses employés doit être versé à la fin du mois ?
  • Comment rester confiné lorsque son activité est en danger et risque de ne pas survivre à cette crise ?
  • Comment gérer le télétravail avec ses enfants à ses côtés ?

Le recours aux aides mises en place par l’État

Pour les soutenir financièrement dans cette période incertaine, l’Etat a mise en place une série de mesures :

  • Demande d’indemnités journalières pour arrêt de travail : elle peut être effectuée par tout indépendant, entrepreneur ou professionnel de santé libéral contraint de garder à domicile son ou ses enfants âgés de moins de 16 ans ou handicapés.
  • Fonds de solidarité : 1 500€ reconductibles mensuellement, à partir du 1er avril : pour les micro-entrepreneurs, indépendants mais également pour les TPE ayant fait l’objet d’une fermeture administrative et ayant subi une perte de plus de 50% de chiffre d’affaires en mars 2020 par rapport à mars 2019.

Pour les situations les plus difficiles, un soutien complémentaire de 2 000€ pourra être octroyé. La décision sera prise par les régions, au cas par cas.

  • Aide financière exceptionnelle : l’aide financière du CPSTI est accessible aux travailleurs indépendants ne pouvant bénéficier du fonds de solidarité. Le montant de l’aide est calculé au cas par cas.
  • Report des échéances sociales et fiscales : en fonction du statut, le report des échéances URSSAF et celui des impôts sont envisageables : ces reports s’adressent particulièrement aux travailleurs indépendants qui ont la possibilité de reporter le paiement de leurs impôts de 1 à 3 mois.
  • Report du paiement des factures et baux professionnels : pour les plus petites entreprises en difficulté, le paiement de leurs factures d’eau, d’électricité ou de gaz sera interrompu durant toute la crise sanitaire. Pour cela, une lettre adressée aux différents fournisseurs suffit. Concernant le report de loyer professionnel, cela est possible mais reste à la discrétion du bailleur.

Le soutien des acteurs financiers

Les travailleurs indépendants peuvent également s’appuyer sur des dispositifs mis en place par les acteurs financiers comme les banques. La Fédération Bancaire Française (FBF) est ainsi à l’initiative de diverses procédures accélérées d’instruction de dossiers de crédit et la possibilité de reporter jusqu’à 6 mois le remboursement d’un crédit aux entreprises (sans pénalités ou coûts additionnels).

A ces mesures s’ajoutent les prêts de trésorerie garantis par l’État. Ce dispositif permet de soutenir le financement bancaire des entreprises, à hauteur de 300 milliards d’euros, et a pour objectif de faciliter l’octroi par les banques de prêts de trésorerie aux entreprises de toutes tailles. La garantie de l’État couvre 90% du prêt pour toutes les TPE, micro-entreprises et indépendants, ce qui limite le risque supporté par la banque à 10% du prêt.

Enfin, dans ce contexte où la trésorerie des travailleurs indépendants peut être en danger, le recours à l’affacturage peut aussi être un vrai appel d’air pour eux. Ce mode de financement court terme permet en effet de recouvrir rapidement de la trésorerie dès la facturation et anticiper ainsi les éventuels retards de paiement et les risques d’impayés.

Afin de pouvoir garantir le recouvrement des créances et maintenir les lignes de garantie, l’Etat a d’ores et déjà montré son soutien aux assureurs-crédit par la mise en place d’une garantie publique de 10 milliards d’euros. Pour continuer à contribuer au maintien des entreprises françaises, de nombreux factors, soutenus par l’Association française des sociétés financières (ASF), appellent l’Etat au déblocage d’un fonds de garantie de 300 milliards d’euros.   

La Fintech française aux côtés des freelances

Si l’Etat et les acteurs financiers traditionnels tentent d’apporter des solutions aux entreprises françaises et aux travailleurs indépendants, l’écosystème des fintechs tricolores n’est pas en reste et participe à l’effort collectif.

Voici un rapide tour d’horizon de quelques initiatives :

  • Finexkap : la première plateforme de financement de la trésorerie des entreprises (travailleurs indépendants, TPE et PME) souhaite rendre accessible à tous les indépendants, micro-entrepreneurs, artisans, commerçants ou encore freelances, une trésorerie saine. Ainsi, les abonnements aux offres Cash Solo et Cash Création, ainsi que les frais d’analyse par client, leur seront remboursés tous les mois durant toute la crise sanitaire.
  • Shine : la néo-banque à destination des indépendants et des freelances a créé un site ad hoc pour épauler les indépendants et TPE dans leurs demandes d’aides au gouvernement, et anime des webinars sur Facebook pour répondre à leurs interrogations. A cet accompagnement s’ajoute la création d’un simulateur pour connaître leur éligibilité à l’aide des 1 500 euros du fonds de solidarité.
  • Mansa, Wemind & Bridge by Bankin : la plateforme de prêt à destination des indépendants Mansa, accompagnée par Wemind, service d’assurance pour les indépendants, et Bridge by Bankin, agrégateur de comptes bancaires, lancent une plateforme gratuite pour permettre aux indépendants de calculer la baisse de leur activité liée à la crise du covid-19. Grâce à cette outil, ils pourront connaître leur éligibilité à l’aide du fonds de solidarité mis en place par l’Etat.
  • Lydia : l’application de paiement mobile a mis en place un dispositif afin de permettre aux personnels de santé indépendants, aux artisans, professions libérales et petits commerçants d’assurer la continuité de leurs services, avec notamment : une création de compte simplifiée, un support utilisateurs dédié et une gratuité intégrale du service jusqu’au 30 juin.
  • Trésoria : la Fintech agrégeant plus de 50 acteurs financiers pour répondre aux besoins de financement des chefs d’entreprise (TPE – PME, artisans, commerçants, indépendants…), accompagne les chefs d’entreprise dans leurs démarches bancaires et les guide également durant la construction de leurs dossiers de prêts chez Bpifrance. Trésoria a également créé un groupe d’entraide sur Facebook destiné aux chefs d’entreprise, afin de répondre à toutes leurs questions reliées aux solutions de financement.

Par Cédric Teissier & Arthur de Catheu, cofondateurs de Finexkap

Arthur de Catheu
Arthur de Catheuhttps://www.finexkap.com/
Arthur de Catheu est co-fondateur et directeur général de Finexkap, la première plateforme de financement de la trésorerie des entreprises (travailleurs indépendants, TPE et PME). Auparavant, Arthur était le co-fondateur, et VP Business Development de Palico, une marketplace mondiale en ligne des fonds de private equity et d’investisseurs. Il avait commencé sa carrière en créant une société de private equity puis en rejoignant Axa Private Equity comme Senior Investment Manager. Arthur est un addict de la fintech et un défenseur de l’innovation et de l'entrepreneuriat.

Partager cet article

Newsletter

Les derniers articles

Comment récupérer la TVA sur tous vos frais de déplacement ?

Le trafic routier est non seulement dangereux et nocif pour l’environnement, mais également pénible et source de frustration pour les usagers lorsqu’il...

Freelances : le point sur la rédaction des statuts de société

Étape cruciale de la création d'entreprise, la rédaction des statuts de société peut parfois effrayer car elle entraîne des conséquences juridiques importantes...

Freelances & indépendants : quelles solutions pour survivre à la crise du covid-19 ?

Alors que le Président de la République a annoncé la poursuite du confinement jusqu’au lundi 11 mai, la crise du Covid-19 continue...

7 éléments clés sur la gestion d’une entreprise de création de contenu

1. Vous dirigez une entreprise Les créatifs indépendants font souvent l'erreur de penser à leur métier et à leur...

Qu’est-ce que le délit de marchandage ?

Les entreprises font de plus en plus appel aux freelances, car c’est une solution qui leur offre plus de flexibilité. Engager un...

Le podcast

Le podcast la voix du freelance donne la parole aux freelances.

Freelances : Sortez du lot!

Comme plus de 3000 freelances, recevez des offres de mission tech à la mesure de votre talent. 90% de vos entretiens se transforment en missions sur Freelancerepublik.

Vous devriez lire également ces articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici