Designer graphique de formation, Yannick Mathey a décidé de créer Inyo après avoir fondé Prototypo. Son ambition : devenir l’assistant personnel de référence pour les freelances en leur simplifiant la vie à tous les niveaux. 

Comment est né Inyo ?

Nous avons intégré l’accélérateur Techstars en septembre 2018 après le flop d’une version simplifiée de Prototypo, un outil qui permet de designer sa propre police de caractère. On a décidé de tout reprendre à zéro et de comprendre pourquoi les utilisateurs, la plupart freelances, ne payaient pas pour notre offre. Tous nous ont répondu qu’en tant que freelance, leur temps était pris par des soucis de communication, de validation et de documentation avec leurs clients. En somme notre produit n’était pas indispensable dans leur quotidien car ils étaient en permanence en train de courir après le temps, et leurs clients. On a donc créé Inyo pour trouver un moyen de répondre aux besoin de cette communauté.

A quels besoins répond votre solution ?

Notre mission est d’automatiser toutes les tâches répétitives mais importantes afin d’alléger la charge mentale des freelance, comme les emails de relance aux clients ou les demandes de documentation. On part du principe que ces contenus ne doivent pas être nécessairement rédigés par les freelances car on peut le faire pour eux, ils n’auront qu’à les valider. On évite ainsi aux freelances d’être interrompus par des tâches chronophages et stressantes et surtout, qui les interrompt dans leur travail. Ainsi nous accumulons des données sur la gestion des projets des freelances. Ainsi quand il faudra faire un devis nous seront en mesure de lui suggérer les temps passées les plus pertinents au regard des temps passés sur ces projets précédents.

Comment aidez-vous les freelance à gérer leur temps et leur argent ?

Les premières années les freelances se trompent souvent dans l’estimation de leurs temps. Par exemple s’ils doivent réaliser un site sur WordPress il peut arriver qu’ils oublient des tâches ou  qui se trompent sur l’estimation des temps. On a donc créé une série de templates qui listes différentes compétences car faire un site sur WordPress requiert au final les mêmes étapes, des réunions clients en passant par l’intégration. Ainsi ils sont en mesure d’avoir une approche plus pragmatique.

Pourquoi souhaitez vous devenir l’outil de référence de centralisation pour les freelances ?

Ils utilisent de nombreux outils et seulement 20% de leur fonctionnalités. Nous sommes un assistant pour freelance mais tous ces outils de facturation, de ticketing etc. sont d’autres outils à gérer. Typiquement on pourrait brancher une banque comme Qonto ou Shine à Inyo on peut mettre en place un système centralisé qui vous prévient uniquement s’il y a besoin d’une validation. De cette manière il ne sera plus nécessaire d’activer les notifications sur les nombreuses applications qu’ils utilisent au quotidien.

Pourquoi Asana ou Monday ne sont pas pertinents pour les freelances selon vous ?

On s’adresse aux freelances dans le domaine du numérique, développeurs, designers, responsables marketing etc. Principalement des personnes qui ont besoin de gérer plusieurs projets et/ou plusieurs clients. Au début on pensait que les freelance travaillaient seuls, or ils ont besoin de collaborer sur certains projets. Or les outils comme Asana ou Monday sont trop complexes pour eux d’où notre réflexion pour leur permettre d’avoir des outils de collaboration. Par ailleurs la relation entre les freelance qui collaborent entre eux n’est pas la même que celle dans une équipe en agence où il y a une hiérarchie en place. Entre freelance la relation est horizontale : on va vous prévenir si votre collaborateur a décidé de faire une tâche dans trois jours et non demain, ce qui vous permet de vous organiser différemment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici