Le guide du développeur Java freelance 2019 : marché, TJM, frameworks…

Cette année, le langage de programmation Java est encore et toujours le langage de programmation le plus utilisé. Aujourd’hui, FreelanceRepublik vous propose un article entièrement consacré au développeur Java !

Quel est le marché pour ce langage ? Quels sont les frameworks les plus demandés ? Quel salaire pouvez-vous espérer en CDI, ou quel Taux Moyen Journalier pouvez-vous demander en tant que Freelance ? Comment devenir développeur Java freelance ? Voici le guide complet du développeur Java.

A propos du langage de programmation Java

Présentation du langage

Java est un langage de programmation qui a été créé par deux employés de l’entreprise Sun Microsystems. Lancé officiellement en mai 1995, il a finalement été racheté par la société Oracle en 2009. Aujourd’hui, Java est toujours détenu et maintenu par cette entreprise.

Lors de sa création, il avait été décidé que le langage Java devait répondre à plusieurs objectifs, et notamment : sa simplicité, sa robustesse, sa performance et, surtout, son indépendance (c’est-à-dire qu’il doit pouvoir fonctionner peu importe la machine qui l’exécute).

Java reprend en grande partie la syntaxe du langage C++. Il comprend toutefois de nombreuses subtilités, tels que les pointeurs, les références ou encore l’héritage multiple. De plus, Java est un langage Orienté Objet, un concept de programmation particulièrement avantageux et modulaire, dont nous aurons l’occasion de reparler dans un prochain article.

Attention, le langage Java ne doit pas être confondu avec son (presque) homonyme le JavaScript, qui lui est un langage client.

A lire aussi : « Le guide freelance Javascript 2018 : TMJ, frameworks… »

Les meilleurs frameworks Java

L’une des grandes particularités de ce langage de programmation, c’est sa grande portabilité.

En d’autres termes, une application développée en Java doit pouvoir aussi bien fonctionner sur Window, Mac ou Linux, avec le moins de modifications possible. Cependant, les applications Java ont de ce fait pour inconvénient d’être assez lourdes et peu triviales. De nombreux frameworks ont donc été créés afin de simplifier le travail du développeur Java, et de faciliter cette portabilité.

Parmi les plus connus, nous pouvons citer : JSF (JavaServer Faces), Struts, Hibernate, Spring Boot, Spring MVC… Chaque framework offre son lot d’avantages et d’inconvénients pour le développeur. Mais lesquels sont les plus recherchés par les recruteurs ?

Pour le savoir, nous avons fait une petite recherche sur Indeed, l’un des leaders des sites d’offres d’emploi. Et voici les résultats :

Requête Nombre d’offres d’emploi
Développeur java Spring 1686
Développeur java hibernate 1050
Développeur java spring boot 359
Développeur java struts 286
Développeur java spring mvc 198
Développeur java JSF  131
Développeur java gwt 110
Développeur java grails  33
Développeur java vaadin  16
Développeur java wicket  6
Développeur java vert.x 4

D’après les résultats, Spring et Hibernate seraient les frameworks java les plus recherchés par les recruteurs. Néanmoins ces chiffres sont tout de même à manier avec précaution. En effet, la grande majorité des offres d’emploi ne spécifie aucun framework particulier, et d’autres en mentionnent plusieurs.

L’attrait pour ces frameworks semble toutefois confirmée par une rapide recherche sur Google Trends :

Java Spring est largement au-dessus du lot en ce qui concerne les recherches sur Google.

Note : que ce soit sur Indeed ou sur Google Trends, les recherches ont été limitées à la France.

Le développeur Java en CDI

Evolution de l’intérêt envers le Java

Plébiscité depuis de nombreuses années, Java continue d’être le langage informatique le plus demandé par les recruteurs, malgré une tendance générale à la baisse.

D’après le site Tiobe, l’intérêt envers Java est à la baisse, malgré une forte recrudescence en 2016.
Toujours d’après le site Tiobe, Java reste continue de dominer le marché. Le langage C reste toutefois fortement demandé.

Une nouvelle recherche sur Indeed confirme une forte demande pour ce langage en 2019 :

Langage de programmation Nombre d’offres d’emploi
Développeur Java 5638
Développeur Javascript 5023
Développeur Php 3650
Développeur android 1260
Développeur iOS 996
Développeur Ruby 301

Quel salaire pour le développeur java en CDI ?

Le développeur Java en CDI fait partie des plus fortement rémunéré.

Toujours d’après le site Indeed, voici la moyenne des salaires proposés pour chaque langage de programmation actuellement :

Langage de programmation Salaire annuel moyen (France)
Développeur android 39.413€
Développeur iOS 39.413€
Développeur Java 38.441€
Développeur Php 37.502€
Développeur Javascript 36.661€
Développeur Ruby 36.661€

Bien évidemment, ce salaire moyen est à pondérer en fonction du lieu d’habitation d’une part (les salaires sont plus élevés en Ile de France qu’en province par exemple), mais également en fonction de l’expérience du développeur.

Les chiffres ci-dessous correspondent au salaire moyen des développeurs en Ile de France en 2018, d’après une étude réalisée par UrbanLinker :

RémunérationSalaire moyen annuelProgression
Développeur Junior (0 à 2 ans)34 à 42.000€– 1,3%
Développeur Confirmé (2 à 4 ans)44 à 53.000€+ 4,3%
Développeur Sénior (4 à 6 ans)53 à 60.000€+ 4,63%
Lead developper55 à 66.000€
Architecte55.000€ et +
CTO81.000€ et +

Source : https://www.urbanlinker.com/le-webzine/etude-de-salaires-des-metiers-tech-2018-en-idf-189

Le développeur Java freelance

Quel statut freelance choisir ?

Vous êtes développeur Java en CDI ou encore étudiant, et souhaitez vous lancer dans l’aventure du freelancing ? Compte tenu du fort attrait pour ce langage, cela peut être une excellente opportunité.

Pour devenir freelance, vous devez tout d’abord choisir votre statut. Micro-entrepreneur (anciennement « auto-entrepreneur »), SASU, EURL… ? A chaque type d’entreprise ses avantages et ses inconvénients ! Cette décision ne se prend pas à la légère car elle implique de grosses différences en terme de gestion, de comptabilité, de fiscalité, de responsabilité…

Pour un développeur Java Freelance, le statut le plus simple reste bien évidemment celui du micro-entrepreneur. Si vous optez pour ce choix, vous serez toutefois limité en chiffre d’affaires : pour les prestations de service, le plafond s’élève à 33.200€ annuels en franchise de TVA, ou 70.000€ sinon. Attention, il s’agit bien de chiffre d’affaires, et non de bénéfices. L’écart peut parfois être conséquent, en particulier si vous avez beaucoup d’achats à effectuer ou de déplacements à réaliser.

Rédiger un business plan complet vous aidera à estimer à l’avance votre chiffre d’affaires, mais aussi vos charges fixes et variables. Et donc, à déterminer plus facilement quel statut choisir pour votre entreprise. Nous aurons bientôt l’occasion d’aborder ces sujets plus en détails sur le blog !

Quel Taux Moyen Journalier (TMJ) pour le développeur Java Freelance ?

Pour pouvoir estimer vos revenus, vous devez tout d’abord calculer votre taux moyen journalier et/ou votre taux horaire. Il y a quelques mois, j’avais publié un article complet à ce sujet, n’hésitez pas à le (re)lire : « Freelance informatique : comment calculer votre taux horaire ? »

Comme expliqué dans cet article, une fois votre prix déterminé, il est très important de le comparer avec les TMJ des autres freelances du même secteur. Cela vous évitera de proposer des tarifs trop en-dessous ou au-dessus de ceux pratiqués habituellement.

Ce TMJ doit en outre être pondéré en fonction de votre expérience : si vous êtes un développeur Java expert, vous pourrez facturer plus cher que si vous venez de terminer vos études.

Voici les TMJ pratiqués sur la plateforme FreelanceRepublik pour les freelances développeurs Java :

  • Junior : 321€ / jour
  • Sénior : 592€ / jour
  • Moyenne : 457€ / jour

A titre de comparaison, voici les TMJ moyens des 6 langages les plus recherchés sur la plateforme :

Île de France TMJ développeur juniorTMJ développeur séniorTMJ Moyen
Développeur freelance Ruby 340€ 662€ 501€
Développeur freelance Java 321€ 592€ 457€
Développeur freelance Android 332€ 549€ 441€
Développeur freelance iOS 302€ 552€ 427€
Développeur freelance JavaScript 304€ 550€ 427€
Développeur freelance PHP 314€ 490€ 402€

Les charges du développeur freelance

Une fois votre entreprise créée, vous serez soumis à diverses charges et impôts. Celles-ci varient en fonction de votre statut :

En tant qu’auto-entrepreneur :

  • Cotisations sociales (dont taxe professionnelle) à régler tous les mois ou tous les trimestres : environ 22% du chiffre d’affaires ;
  • Cotisation Foncière des Entreprises ;
  • Et bien sûr, vos impôts sur le revenu si vous n’avez pas souscrit à l’option de prélèvement libératoire et que vous êtes imposable.

En tant que dirigeant de société :

  • Cotisation Foncière des Entreprises ;
  • Taxe professionnelle et d’apprentissage ;
  • Impôts sur les sociétés (calculé sur les bénéfices) ;
  • Salaire éventuel, avec tout ce que cela implique : médecine du travail, charges sociales et patronales (prévoyance, retraite, et même chômage selon votre statut), mutuelle…

A cela, il vous faudra en outre ajouter d’autres charges, et notamment :

  • Une Responsabilité Civile Pro et autres assurances éventuelles ;
  • Compte bancaire : en tant qu’AE, le compte bancaire dédié n’est obligatoire qu’à partir de 5000€ de CA annuels (nouveauté 2019). Au-delà, il vous faudra obligatoirement un compte séparé (à noter que vous pouvez très bien créer un second compte personnel, bien moins onéreux qu’un compte professionnel). Si en revanche vous avez une société, il vous faudra un compte bancaire professionnel ;
  • Vos achats de matériels (ordinateurs etc), qui peuvent être amortis si vous avez une SASU ou une EURL par exemple ;
  • Votre connexion internet et votre forfait téléphonique ;
  • Les honoraires d’un éventuel expert-comptable, si vous souhaitez sous-traiter votre comptabilité ;
  • Un éventuel loyer, si vous ne travaillez pas à votre domicile ;
  • Vos éventuels abonnements (logiciel de comptabilité, logiciel de traitement d’images, logiciels de bureautique, logiciel CRM, Spotify…) et applications ;
  • Vos frais de déplacement, de communication et autres charges diverses.

N’hésitez pas à vous faire accompagner par un expert-comptable dans vos démarches.

Comment trouver des missions en tant que développeur java ?

Pour couvrir toutes vos charges, il vous faudra donc trouver des contrats. Il existe de nombreuses manières de trouver des clients quand on est freelance :

Pour aller plus loin et découvrir toutes ces méthodes en détails (et bien d’autres encore !), je vous invite à consulter mon article « Où trouver des clients quand on est développeur freelance ? ».

En tant que développeur java freelance, vous pouvez également vous inscrire sur FreelanceRepublik. Cette plateforme a pour particularité de ne retenir que les meilleurs développeurs, et les aide à trouver des missions particulièrement intéressantes. En plus, elle est 100% gratuite pour les freelances !

Quelque chose ne vous parait pas clair et vous aimeriez avoir plus d’informations à ce sujet ? N’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire, nous serons ravis de vous aider !

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer !

Note globale / 5. Nombre de votes

Puisque vous avez trouvé cet article utile ...

Partagez le sur les réseaux sociaux 🙂 !

A lire aussi:

  1. Pourquoi travailler avec un développeur Java freelance ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *