4 signes que votre développeur freelance n’est pas le bon

Développeur freelance

Recruter un développeur freelance pour une mission à court ou long terme, on-site ou en remote, ne devrait pas vous faire peur. Comme lors de l’embauche d’un CDI, les choses se passent le plus souvent parfaitement bien !

Grâce à l’entretien, au CV, à la prise de référence ou aux tests techniques, vous avez peu de chances de vous tromper…surtout sur une plate-forme comme FreelanceRepublik, où seul le top 15% des freelances est sélectionné !

Cependant, le risque zéro n’existe pas. Il arrive à tout le monde de se tromper, et parfois, malgré tous vos efforts pour trouver le meilleur développeur freelance, vous sentez que ça ne le fait pas…

Les signes qui ne trompent pas

Quelque chose ne fonctionne pas avec développeur le freelance que vous avez recruté, mais quoi ? Il était paraissait pourtant compétent techniquement !

1. Mauvaise organisation

Votre développeur freelance est plein de bonne volonté, mais il est mal organisé. En meeting, on s’aperçoit qu’il n’est pas à jour sur les derniers requirements du projet…Ou même qu’il travaille avec des éléments dépassés. Lorsqu’il rencontre un frein, il a du mal à l’identifier et à le dépasser. Ce freelance n’est pas non plus capable de prioriser ses tâches lui-même et entrave le bon fonctionnement de la mission.

Il a beau être un excellent développeur, ce n’est peut-être malheureusement pas un bon développeur freelance. Il lui manque en effet certaines soft skills du développeur freelance, qui ne s’acquièrent souvent pas derrière un écran. C’est en effet souvent l’expérience et la maturité du développeur qui lui permettront de s’organiser comme le font les meilleurs freelances !

2. Manque de motivation

Votre consultant informatique freelance est excellent…mais n’est qu’à moitié impliqué dans le projet. Certaines partie de la mission (souvent le travail moins excitant et plus répétitif) l’ennuient profondément, et il ne fait pas d’efforts pour le cacher. Son boulot est parfois très bon et parfois médiocre, mais en tout cas pas constant. Il manque de motivation !

Le problème peut venir de vous (mauvaise intégration, non-adéquation entre les attentes et le projet, mauvaise communication…), ou de lui, et dans ce cas, la solution n’est pas évidente et devra venir du développeur lui-même.

Quoi qu’il en soit, vous devez remédier à ce problème en en parlant avec lui, ou trouver un nouveau dev freelance si l’issue vous semble compromise !

3. Manque d’implication

Le développeur informatique freelance que vous avez embauché n’est pas impliqué dans l’équipe technique existante. Il ne connaît personne (et pourtant, le relationnel n’est pas réservé aux développeurs à plein temps) et se considère comme un mercenaire, qui n’a pas trop d’intérêt dans le produit qu’il aide à développer. Il ne contribue pas au discussions qui ne touchent pas directement à son travail, bien qu’il soit régulièrement convié à ces sessions (produit, design…).

En bref, le freelance ne se sent pas impliqué dans sa mission. Bien sûr, sa copie technique peut être parfaite et utile à l’avancement du projet, mais sera-t-il vraiment l’atout qui fait progresser votre équipe technique et la tire vers le haut ? À vous de voir.

C’est pourquoi il est vraiment important d’identifier l’affinité et l’adéquation culturelle avec l’entreprise et le projet avant de commencer à travailler avec un freelance !

4. Manque de communication

Le développeur freelance qui travaille avec vous communique mal. Il ne pose pas de questions, se lance bille en tête dans son travail sans parler avec l’équipe, et les membres de votre équipe technique sont mal à l’aise à l’idée de devoir lui faire certaines remarques…en bref, rien ne se passe naturellement.

La communication n’a pas a être sacrifiée sur l’autel de la flexibilité ! Un excellent freelance saura communiquer, aussi naturellement que les membres de votre équipe à plein temps. Si ce point est vraiment bloqué, alors ce freelance n’est pas le bon !

Comment éviter ça ?

Organisation, motivation, implication, communication, a fait beaucoup de mots en « ion » pour un problème récurrent : le développeur freelance a été mal choisi à l’embauche ! Vous vous êtes contentés de vous baser sur ses qualités techniques…mais l’embauche, même d’un freelance, passe aussi par certaines qualités non-techniques et un excellent fit culturel avec votre entreprise !

Sur FreelanceRepublik, tous les freelances disponibles sont screenés à l’avance grâce à des entretiens et prises de référence : seuls 15% sont retenus par la suite. Ainsi, vous êtes sûrs que les freelances possèdent vraiment les qualités nécessaires à la réussite de votre projet !

FreelanceRepublik

C’est pour ça que FreelanceRepublik a déjà permis à des centaines d’entreprises de recruter les meilleurs !

A lire aussi:

  1. 5 clés pour réussir sa collaboration avec un développeur
4 signes que votre développeur freelance n’est pas le bon
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *