Négocier son salaire : les réponses à vos questions

-

FreelanceRepublik trouve pour vous le bon freelance tech' en 48 heures !

Nos experts présélectionnent sur-mesure au sein de notre communauté digitale 3 profils disponibles et intéressés par votre mission.

Négocier son salaire : un exercice dans lequel peu d’entre nous se sentent à l’aise. Et pour cause, la question du salaire reste un tabou dans notre société française. Cependant, ce tabou ne doit pas amener les candidats à une mission au sein d’une entreprise à accepter n’importe quel montant de salaire sans négociation. En effet, selon le poste à pourvoir ou le poste pourvu, la marge de négociation peut être plus ou moins importante. Dans tous les cas, le fait de négocier un salaire en entretien doit intervenir au bon moment et doit reposer sur de bons arguments.

Afin de maîtriser l’art de la négociation au moment de parler du salaire, voici les principaux conseils provenant aussi bien de candidats à un emploi que d’employeurs…

Dans quels cas peut-on négocier un salaire ?

En soi, tout salaire peut se négocier lors d’un entretien d’embauche ou lors d’un entretien annuel.

En entretien d’embauche, le candidat doit pouvoir prétendre à un salaire minimum en cohérence avec le poste à pourvoir et ses compétences professionnelles.

Lors d’un entretien annuel, la personne en poste peut demander une augmentation de salaire à son employeur. Dans ce cas, cette demande d’augmentation du salaire fait généralement écho aux performances de la personne recrutée durant l’année écoulée. Si cette personne déjà recrutée peut démontrer à son employeur qu’elle est un élément clé du bon développement de l’entreprise, cette dernière pourra plus facilement négocier une augmentation de son salaire.

Une candidate à un emploi réfléchit au bon moment pour parler du salaire.

L’exercice de négociation est donc bien différent selon s’il s’agit d’un entretien d’embauche ou d’un entretien annuel. Bon nombre de professionnels peuvent témoigner que la négociation lors d’un entretien annuel s’avère bien souvent plus aisée que lors d’un entretien d’embauche. En effet, lors d’un entretien annuel la personne déjà recrutée ne met pas en jeu sa place au sein de l’entreprise en négociant une augmentation de salaire. En entretien d’embauche, la majorité des candidats craint de demander un salaire trop élevé, au risque de brusquer l’employeur et de passer à côté d’une opportunité professionnelle.

Il est bon de rappeler ici que la négociation d’un salaire est tout aussi légitime en entretien d’embauche qu’en entretien annuel.

Néanmoins, si l’offre d’emploi contient le montant du salaire proposé, le candidat aura forcément une marge de manœuvre réduite. En postulant à cette offre d’emploi qui présente d’entrée de jeu le salaire proposé, l’employeur considère que le candidat accepte implicitement ce salaire.

À noter que si le candidat peut justifier d’une expertise supplémentaire, ce dernier peut tout à fait négocier à la hausse le salaire proposé.

À quel moment ?

Personne n’est dupe sur le fait que la rémunération est l’une des motivations premières à postuler à un emploi. Néanmoins, la question du salaire ne doit pas être abordée au début d’un entretien. En effet, l’employeur ne doit pas ressentir que vous souhaitez uniquement postuler ou occuper cet emploi pour être rémunéré.

Mais alors, à quel moment faut-il négocier son salaire ? Tout dépend du déroulé de l’entretien. S’il s’agit d’une campagne de recrutement avec plusieurs entretiens, il est conseillé d’attendre le deuxième entretien avant de parler d’une fourchette de salaire.

Si vous êtes convié à un seul entretien d’embauche, vous pouvez parler salaire après avoir présenté vos qualifications et vos expériences professionnelles. Ainsi, le sujet du salaire n’arrivera pas comme un cheveu sur la soupe. Ce sujet sera évoqué dans la suite logique de la mise en valeur de vos compétences professionnelles. Vous pourrez ainsi apporter de bons arguments pour négocier un salaire cohérent avec le poste à pourvoir.

Si vous êtes convoqué à un entretien annuel, il est conseillé de demander une augmentation de votre salaire après que l’employeur a fait un bilan positif de votre travail au sein de l’entreprise.

Comment estimer le salaire auquel prétendre ?

Au-delà de choisir le bon moment pour parler de la rémunération, vous devez pouvoir estimer justement le salaire auquel vous pouvez prétendre.

Il ne s’agit pas ici de choisir un montant au hasard. Vous devez vous référer à la fourchette de salaire généralement appliquée pour ce poste.

Pour déterminer la bonne fourchette de salaire, n’hésitez pas à comparer plusieurs offres d’emploi similaires à votre poste. Vous pourrez ainsi avoir connaissance de la fourchette de salaire appliquée à votre métier.

De plus, vous pouvez retrouver plusieurs fiches métier provenant d’organismes certifiés, tels que le site CIDJ. Ces fiches métier présentent pour la grande majorité d’entre elles la fourchette de salaire de chaque métier.

En outre, vous devez également pouvoir maîtriser la conversion salaire brut/salaire net, ainsi que le calcul du salaire annuel en salaire mensuel. En effet, la majorité des employeurs négocie le salaire d’un employé en parlant de salaire annuel brut. Or, dans la vie courante ce qui nous intéresse est le montant du salaire mensuel net. Autrement dit, vous devez pouvoir connaître le montant du salaire que vous allez percevoir au mois une fois les charges sociales et l’impôt sur le revenu payés.

Ainsi, avant de vous lancer corps et âme dans la négociation de votre salaire, vous devez calculer une fourchette de salaire annuelle, mais également mensuelle.

Une calculatrice pour calculer son salaire brut en salaire net.

De plus, pour pouvoir calculer facilement votre salaire net par rapport à votre salaire brut, vous pouvez utiliser un calculateur en ligne comme celui de Netpublic.fr.

Vous aurez ainsi toutes les cartes en main pour pouvoir négocier un salaire juste par rapport à vos qualifications et au poste que vous allez occuper.

Comment bien négocier le montant du salaire ?

Pour bien négocier votre salaire en entretien, vous devez pouvoir disposer d’arguments pertinents et vérifiables. En d’autres termes, il n’est pas conseillé de s’étaler sur vos compétences qui ne représentent pas une valeur ajoutée pour le poste que vous allez occuper au sein d’une entreprise. Restez concis et direct concernant la présentation de vos qualifications et de vos compétences professionnelles pour occuper ce poste.

De plus, lorsque vous avancez des arguments pour justifier une augmentation de salaire, vous devez pouvoir prouver la véracité de ces arguments. En d’autres termes, il n’est pas question ici d’inventer des chiffres afin de convaincre votre employeur de votre rentabilité dans l’entreprise. Vous devez pouvoir vous appuyer sur des chiffres ou des faits que votre employeur peut facilement vérifier et approuver.

Une fois que vous aurez présenté vos atouts à votre employeur, vous pourrez entamer une démarche de négociation de votre salaire dans les meilleures dispositions.

Pour rester dans une étape de négociation, il est conseillé de parler dans un premier temps de fourchette de salaire et non d’un montant fixe de salaire. Pour cela, établissez une fourchette de salaire dont la fourchette basse correspond au salaire minimum que vous souhaitez percevoir.

Ainsi, vous laissez une marge de manœuvre à votre employeur. Il sera dès lors plus simple de fixer un salaire qui conviendra à vos qualifications professionnelles et au poste à pourvoir.

Audrey Roy
Rédactrice web juriste, j’ai à cœur de vous proposer des articles juridiques SEO complets et aisément compréhensibles sur tous les aspects du droit des entreprises (droit du travail, droit fiscal, droit des sociétés, etc.). Ma motivation ? Que chacun de mes lecteurs puisse avoir accès à des informations juridiques claires et actualisées pour oser entreprendre et défendre ses droits si nécessaire !

Partager cet article

Guide

Comment recruter un développeur freelance ?

FreelanceRepublik et FreelanceTalks vous proposent ce livre blanc afin de vous aider à mieux recruter vos développeurs freelance. Que vous soyez dirigeant d’entreprise, directeur informatique, CTO ou acheteur de prestations intellectuelles, ce guide est fait pour vous.

Newsletter

Les derniers articles

Le podcast

Le podcast la voix du freelance donne la parole aux freelances.

Le top 15% des freelances Tech & Digital est ici !

Ne perdez plus de temps à faire le tri. Nous avons déjà permis à des centaines d’entreprises de gagner un temps fou en ciblant directement les meilleurs. Recevez les 3 meilleurs freelances pour votre mission !

Vous devriez lire également ces articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici