Devenir freelance : le guide complet

-

Missions Freelance !

Comme plus de 3000 freelances, recevez des offres de mission tech à la mesure de votre talent sur FreelanceRepublik.

Vous souhaitez vous lancer et vous vous demandez pourquoi devenir freelance ? Mais certaines questions demeurent, des peurs et des craintes de quitter votre confort de salarié. C’est normal ! Pourquoi devenir freelance ? Avant de migrer vers ce statut qui prône la liberté, il est bon de tout connaître dessus !

Nous vous avons listé les raisons qui peuvent vous pousser à devenir indépendant et les éventuels inconvénients. Il s’agit également d’un statut pleinement encadré au niveau légal. Une question qu’il faudra obligatoirement connaitre.

Voyons ensemble comment faire de vous un indépendant épanoui !

Devenir freelance : les bases 

Pour tous ceux qui ne savent pas exactement ce qu’est le travail en freelance, il est bon de le définir avant toute chose. Comme toutes choses, une bonne connaissance amène à une meilleure maîtrise et une meilleure appréhension.

Déjà, le mot freelance décrit tout simplement les travailleurs indépendants ! Il s’agit donc d’un statut qui diffère de celui du salarié basique.

mission freelance

Il s’agit d’un concept qui attire de plus en plus de gens actuellement surtout après les ravages de la pandémie Covid-19. Rappelons que cette dernière avait amené à une crise économique touchant tout un chacun. Le confinement a été une période de recul pour les travailleurs. Nombreux sont ceux qui ont pris cela comme une aubaine pour investir vers une nouvelle voie professionnelle !

Dans tous les cas, le statut de freelance concerne tous les domaines d’activités. Les exemples les plus courants sont les rédacteurs web, le développeur web, le graphiste et tous ceux œuvrant dans le domaine digital. Seulement, cela ne se limite pas à cela puisque le domaine informatique, l’immobilier, le commerce ou encore les professions libérales et bien d’autres sont aussi concernés.

Ainsi, quel que soit votre domaine d’activité, vous pouvez très bien devenir un travailleur autonome !

Comparaison entre salarié et freelance

Il est évident, avant même de commencer, que les deux statuts diffèrent sur plusieurs points. Seulement, les différences majeures qui avaient tendance à freiner certains salariés à sauter le pas pour le freelancing s’effacent peu à peu.

En effet, depuis 2019 de nouveaux droits sont apparus pour les indépendants, en micro entreprise. Ces améliorations ont tendance à rapprocher les droits pour les freelances de ceux des salariés.

Bien entendu, il ne s’agit pas seulement du côté légal. Les différences touchant les travailleurs indépendants et les salariés se voient à tous les niveaux !

Droits freelances vs salariés

Pour plus de clarté, voyons ensemble les détails de la différence des droits entre le travail en indépendant et ceux qui sont encadrés par la structure des entreprises conventionnelles.

Dans l’exemple, tous les indépendants d’aujourd’hui sont rattachés au régime de la CPAM. La suppression progressive du Régime Social des Indépendants, communément connu sous le nom de RSI, permet cette nouveauté notable. Cela se fait petit à petit jusqu’en 2020 et c’est la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI) qui gère la transition.

De même pour le congé maternité des personnes au statut d’auto-entrepreneur. Beaucoup moins avantageux que celui des personnes avec un statut de salarié, il a été aligné sur le régime commun, les mettant sur un pied d’égalité.

La loi du 5 septembre 2018 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » a réformé le fonctionnement de l’assurance chômage. Ce qui apporte un autre énorme changement pouvant aider un salarié à devenir freelance.

Désormais, ceux qui décident d’être leur propre patron ont le droit au chômage après une démission quand le salarié prouve qu’il a un projet de reconversion professionnelle sérieux et réel. Il peut alors bénéficier d’une allocation d’aide au retour à l’emploi projet (AREP) sous certaines conditions. Seulement, le montant et la durée de l’AREP sont équivalents à celui de l’ARE.

Depuis le 1er janvier 2019, les travailleurs indépendants qui cessent leur activité professionnelle peuvent aussi bénéficier de « l’allocation des travailleurs indépendants ». Bien sûr, il faudra répondre à certaines conditions pour la percevoir. Considérée comme un revenu de remplacement, cette allocation ne pourra excéder 800 €/mois sur une période de 6 mois. Ce qui est largement suffisant pour une éventuelle création d’entreprises, par exemple.

Voilà quelques raisons qui peuvent rassurer de nombreuses personnes soucieuses de leurs droits et du confort qu’apporte le salariat. Le travail en indépendant est donc encadré et n’est pas un statut gratuit et sans protection ni avantages !

Devenir freelance : avantages et inconvénients !

Encore une fois, il est indispensable de peser le pour et le contre avant de franchir le pas du travail en tant qu’indépendant. Après tout, comme dans tous domaines d’activité, les avantages et les inconvénients peuvent être nombreux.

Les avantages

Devenir freelance offre son lot d’avantages. En voici quelques-uns.

Être le chef

Il s’agit sûrement de l’avantage le plus intéressant du statut de travailleur indépendant. En effet, vous êtes votre propre patron et vous pouvez donc vous délester de la hiérarchie. Si vous êtes du genre à ne pas aimer la pression du « petit chef » en entreprise, alors le choix du freelancing est parfait pour vous !

Être libre

Travailler à son compte et investir dans l’entrepreneuriat individuel assure une certaine liberté également. On parle notamment d’un rythme de travail moins contraignant par rapport au système horaire imposé par les sociétés. Travailler à son compte est synonyme d’un meilleur emploi du temps puisque vous le peaufinez en fonction de vos envies ou de vos contraintes.

Dans tous les cas, une bonne organisation est de rigueur afin de mener à bien toutes les missions ! Seulement, cette alternative offre un meilleur équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée. Un point pour ceux qui veulent investir un peu plus dans leur vie de famille.

Dans cette optique de liberté, vous pouvez très bien choisir votre lieu de travail ! Certaines personnes travaillent à domicile, mais ce n’est pas le seul choix. Encore une fois, vous êtes votre propre patron, donc vous pouvez amplement choisir où vous désirez travailler !

Être mieux payé

Oui, ce n’est pas un mythe, mais bien une réalité. Les freelances sont mieux payés que les salariés. Certes, tout travail mérite salaire, mais travailler comme indépendant permet de se faire payer à sa juste valeur. Sans parler du fait que vous pouvez très bien choisir votre clientèle à condition de trouver des clients d’abord, bien sûr !

Contrairement au salariat, la marche de manœuvre est beaucoup plus intéressante.

Les inconvénients

Malheureusement, même si les avantages du travail en freelance sont nombreux, il y a aussi des inconvénients qu’il faut prendre en compte.

L’instabilité du revenu

En tant que salarié, vous vous assurez un revenu constant et stable tous les mois. Ce qui n’est pas forcément le cas du freelance. Si un salarié bénéficie d’un CDI, un freelance travaille souvent en CDD ! Il est assez rare que le client d’un travailleur indépendant signe un contrat sur le long terme.

L’organisation

Encore une fois, un freelance est une personne qui gère son entreprise à elle toute seule. De ce fait, elle se doit de gérer à tous les niveaux. Les indépendants sont donc responsable de tout à la fois comme la prospection commerciale, la production, la vente ou le service fourni, la facturation ainsi que la comptabilité !

Il va sans dire qu’il est nécessaire de se former sur tous ces points pour que tout aille dans la bonne direction !

Les risques de non-paiement

Tous les clients ne sont pas pareils et certains ne sont malheureusement pas dignes de confiance. Les risques de ne pas se faire payer sont réels quand on décide d’être indépendant. Malgré la signature du contrat de travail en indépendant, certains clients paient avec un certain retard et d’autres ne paient tout simplement pas !

Le travail est ROI

Il est également indispensable de parler des contraintes du freelance à véritablement satisfaire sa clientèle. Contrairement au salarié qui ne fait que suivre les consignes, un entrepreneur qui travaille en freelance devra être attentif aux demandes de sa clientèle ! Ce qui amène souvent à un surplus de travail puisque des services qui n’entrent pas forcément dans son domaine d’activité peuvent arriver !

Comment devenir freelance : le statut juridique

Étant donné que le travail en tant que freelance est régi par la loi, choisir un statut juridique est une démarche obligatoire. À ce niveau, de nombreux choix s’offrent à vous !

La micro-entreprise

Le statut de micro-entreprise est assurément le plus prisé par les freelances. Avec ce choix, les procédures et la gestion de l’entreprise sont grandement simplifiées. Ajoutons également à cela la facilité fiscale et les charges sociales amoindries. L’investissement à faire n’est pas conséquent et les risques sont quasiment nuls.

Le portage salarial

Le portage salarial est aussi une option intéressante si vous recherchez la simplicité ! D’ailleurs, vous garderez une excellente autonomie grâce à ce choix. Ce statut comprend 3 intervenants à savoir :

  • l’entreprise de portage
  • le client
  • le salarié.

Si vous êtes en phase de test face à votre projet, ce choix est fortement conseillé.

La SASU ou la SAS

Pour ce qui est du statut d’entreprise, la société par action simplifiée unipersonnelle et la société par action simplifiée sont des alternatives intéressantes. L’organisation interne est particulièrement simple. Bien entendu, le processus de décision et le contrôle le sont tout autant !

L’EURL ou la SARL

En tant que travailleur indépendant, vous pouvez également opter pour le statut de Société Anonyme à Responsabilité Limitée (SARL) ou l’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL).

L’EIRL

L’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée est spécialement dédiée aux entrepreneurs individuels. Ce choix possède les mêmes principes de base qu’une entreprise individuelle. La différence étant que l’EIRL présente un patrimoine d’affectation, c’est-à-dire, que votre patrimoine est divisé en deux avec :

  • un patrimoine personnel ;
  • un patrimoine professionnel.

L’Entreprise Individuelle (EI)

 L’entreprise individuelle est la structure de base si vous voulez créer une entreprise qui ne comporte que vous comme effectif. D’ailleurs, on peut même dire qu’il s’agit de la forme juridique par défaut du freelance. Ce statut est simple à mettre en place !

Quelques conseils en plus !

Malgré les nombreux avantages qui existent à être freelance, passer de la vie salariée au freelancing peut faire peur. Il est évident que devenir freelance ne convient pas à tout le monde. Raison pour laquelle certains conseils peuvent aider à y voir plus clair.

Déjà, assurez-vous que votre activité, le métier que vous souhaitez exercer en indépendant, puisse se pratiquer en tant que freelance. Souvent, on pense à des métiers spécifiques quand on pense freelancing, comme designer, graphiste ou encore freelance informatique, mais beaucoup d’autres compétences peuvent être exercées en indépendant : consultant en ressources humaines, directeur de la communication, journaliste, etc.

Faites des tests sur votre temps libre. Avant de vous lancer dans la vie de freelance, vous pouvez commencer au début par effectuer de petites missions en soirée et le week-end. Vous pouvez ainsi vous rassurer dans votre démarche et commencer à vous constituer un réseau professionnel.

Actionnez votre réseau ! On ne le dit jamais assez, mais quand on veut devenir freelance il est indispensable de s’appuyer sur son réseau professionnel. Créez-vous, ou remaniez votre profil Linkedin, inscrivez-vous sur des plateformes de freelances, faites des partenariats.

Actuellement, devenir freelance est une démarche simple. Le format du travail change et les travailleurs aussi. Les formalités administratives sont simples et rapides à mettre en place, le régime des indépendants évolue favorablement permettant plus de souplesse pour passer d’un statut de salarié à celui de freelance.

Si vous appliquez nos conseils pour devenir freelance, aucun doute que vous allez faire partie très prochainement de la grande communauté des indépendants heureux !

Conclusion

D’une manière générale, travailler en tant qu’indépendant est une bonne idée. Si vous prenez en considération les inconvénients et avec une bonne organisation, cette alternative vous offrira de nombreux avantages. D’ailleurs, les démarches ne sont pas difficiles et ce statut s’adresse à tous ! Il suffit d’avoir la volonté et surtout l’envie de promouvoir son métier et son domaine d’activité par soi-même.

De nombreux statuts juridiques sont disponibles et s’adaptent à vos besoins. Il vous suffit de choisir en fonction du type qui vous convient véritablement. Si vous êtes nouveau dans le freelancing ou si vous désirez tester un projet, la micro-entreprise, le portage salarial et l’entreprise individuelle sont les choix qui offrent les meilleurs avantages !

Partager cet article

Newsletter

Les derniers articles

Comment se créer un portfolio avec le README GitHub

Si GitHub est un outil bien connu des développeurs ; il en est des fonctionnalités qui le sont moins. Par exemple, et c'est le...

Le devis du freelance

Établir un accord commercial avec ses clients peut revêtir différentes formes. Il est parfois nécessaire de rédiger un document officiel tel qu’un contrat de...

Gérer ses relations clients pendant la crise quand on est freelance

Bien que de plus en plus de salariés aspirent à se lancer dans une activité indépendante, le projet semble souvent trop risqué pour être...

Sébastien Souphron : « La flexibilité que m’offre le freelance m’a permis de créer un organisme de formation »

Sébastien Souphron a accepté de prendre la parole sur FreelanceTalks pour nous parler de son expérience du freelancing. Il nous explique ce qui l'a...

Devenir freelance, les 7 avantages du statut Auto-Entrepreneur

Si vous souhaitez devenir freelance, l’une des toutes premières étapes sera de choisir sous quel statut vous allez vous lancer. Vous devrez pour cela...

Le podcast

Le podcast la voix du freelance donne la parole aux freelances.

Missions Freelance !

Comme plus de 3000 freelances, recevez des offres de mission tech à la mesure de votre talent sur FreelanceRepublik.

Freelances : Trouvez une mission !

Comme plus de 3000 freelances, recevez des offres de mission tech à la mesure de votre talent. 90% de vos entretiens se transforment en missions sur FreelanceRepublik.

Vous devriez lire également ces articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici