Quels outils pour coder en 2021 ?

-

Vous êtes freelance ?

Rejoignez FreelanceRepublik, et recevez des offres de missions tech à la mesure de votre talent. 90% de vos entretiens se transforment en missions !

S’il y a bien une chose à laquelle un développeur ne pense pas (qu’il débute ou soit expérimenté), c’est, étrangement, les outils avec lesquels il code.

En effet, s’il passe du temps à s’auto-former, à échanger sur diverses communautés, et, évidemment à écrire du code ; il n’en passe pas assez à améliorer son environnement de travail.

Or, utiliser les bons outils, c’est évidemment important ; ça nous fait gagner en efficacité et en confort lorsqu’on travaille : c’est tout ce qu’on recherche, non ?

Eh bien, ces outils, comme les technos, évoluent avec le temps. Et si vous lisez ces lignes, il est temps de mettre vos outils de code à jours !

Les IDE

Quand on parle outils pour le code, on pense forcément aux IDE (integrated development environment).

mission freelance

Un IDE, c’est un ensemble de fonctionnalités : éditeur de texte, compilateur, debugger, surlignement syntaxique, …

Si certains sont (presque) exclusivement liés à une techno (exemple : Android Studio pour le développement Android), d’autres sont plus génériques. Pour la liste de IDE par technos, allez faire un tour ici !

La liste est longue, et s’allonge même année après année. Si vous êtes développeur sénior, vous avez déjà dû en essayer pas mal durant vos premières années en tant que développeur : Eclipse, Qt Creator, NetBeans, Visual Studio Code, Sublime Text, … Puis vous vous êtes arrêté sur un, avec lequel vous travaillez depuis des années peut être, sans vouloir en changer.

Et c’est normal, les habitudes ont la vie dure. Cependant, ça vaut le coup de se poser la question : est-ce que changer complètement d’IDE ne serait pas une bonne idée ?

Faisons le tour de quelques IDE qui ont la cote en 2021.

Visual Studio Code

Bon, je commence par le nouveau géant des IDE. Né en 2015, Visual Studio Code s’est très vite fait une place parmi les autres.

D’une part déjà, car il est développé par Microsoft, donc sûr d’avoir de la visibilité.

Et d’autre part parce qu’il est, avouons-le, très pratique à utiliser.

Créé avec le framework Electron (donc en JavaScript), cet IDE est en effet très complet (grâce à de nombreuses extensions, on y reviendra) et simple à utiliser.

Très utilisé dans le monde du développement web et mobile (cross-platforms), nul doute que VSC continuera son ascension.

IntelliJ IDEA

D’après beaucoup de développeurs, IntelliJ est le meilleur IDE qui existe. Au départ prévu pour le développement Java, cet éditeur est utilisé aujourd’hui pour tout type de développement, par tout type de développeur.

Contrairement à d’autres IDE, celui-ci est payant : 499 € par an (la première année, dégressif ensuite). C’est ce qui explique qu’il reste un peu « niche ». Cependant, son prix lui donne la certitude d’être maintenu dans le temps, c’est un bon point pour lui !

Eclipse

On ne présente plus Eclipse. Né en 2001, c’est un IDE (et bien plus) qui a fait ses preuves, ce qui explique qu’il soit toujours un des plus utilisés vingt ans plus tard.

Si vous êtes devenu développeurs dans les années 2000, il y a des chances que ça soit devenu votre éditeur par défaut – surtout si vous avez développé en Java, et ça peut toujours l’être !

Comparé à d’autres, il est assez lourd ; très, voire trop, complet. C’est ce qui fait sa force, mais aussi sa faiblesse, suivant l’utilisation que vous voulez en faire.


Bien évidemment, la liste est très longue. À ceux cités plus haut, on peut ajouter Brackets, Atom, PyCharm, Aptana, WebStorm, etc.

Les extensions

outil code ordinateur

Si il y a une chose commune à tous ces IDE, c’est la possibilité de les personnaliser nativement : indentation, comportement, couleurs, etc. C’est d’ailleurs quelque chose qu’il faut faire lorsqu’on installe un nouvel éditeur de code ; le personnaliser.

Cependant, il est intéressant (ou plutôt essentiel) d’installer des plugins supplémentaires, qu’ils soient développés par l’éditeur de l’IDE ou d’autres.

Parlons un peu de ces extensions.

Suivant votre spécialité (développement back-end, front-end, mobile, …), les extensions seront forcément différentes ; néanmoins la logique reste la même.

Le but de ces plugins est de pouvoir coder plus rapidement, simplement et proprement.

Pour ça, on retrouve tout type d’extension, et plutôt que de faire une liste de plugins qui seront propre à un IDE ou à une techno, voici quelques exemples de plugins à installer :

  • Un linter : ces petits outils qui aident à maintenir un code propre et uniforme ; très utiles lorsqu’on travaille en équipe ;
  • Un plugin de versioning, pour par exemple gérer Git via l’interface de l’IDE ;
  • Modification du thème de l’IDE ; pas forcément essentiel mais, avouez-le, on adore ça !

Si vous voulez une idée des plugins à utiliser, voici des exemples pour Visual Studio Code.

Les autres outils

Bien, on a parlé des IDE et des extensions qui y sont liées. Maintenant, on va parler des outils d’un point de vue plus général, et voir de quels autres un développeur peut tirer parti.

Versioning

On en a parlé dans les extensions d’IDE à utiliser, mais on peut parler du versioning (gestion des versions du code) comme d’un outil à part entière.

Si SVN en est un exemple historique (bien qu’il soit malheureusement toujours utilisé…), Git a largement pris la tête. Qu’on l’utilise avec GitHub ou GitLab, c’est le type d’outil obligatoire lorsqu’on code en 2021, qu’on soit seul ou en équipe !

Déboggage

Autres outils sur lesquels les développeurs doivent régulièrement se mettre à jour, ce sont les outils de déboggage. Il y a de plus en plus d’outils de ce genre, que ça soit de nouvelles technos, plugins ou API.

Même les consoles de déboggage des navigateurs évoluent, comme celle de Chrome qui inclue tout un tas d’outils plus ou moins connus, comme Lighouthouse, qui permet de tester les performance et le SEO.

Productivité

Sortons un peu du code : il existe aussi des outils pour assister les développeurs à être plus productifs, à faciliter les développements.

Par exemple, des outils pour tracker les tâches à effectuer (Todoist, Asana), pour tracker le temps qu’on passe sur les projets, des méthodologies comme Pomodoro, etc.

De même, il y a de plus en plus de softwares, de technos, d’API, qui permettent d’être plus efficace ; c’est à vous de faire vos recherches en fonction de vos technos et vos besoins.

Derniers conseils

Terminons l’article sur deux conseils :

Déjà, prenez le temps de vous mettre régulièrement à jour ; et le faire sur vos technos de prédilections ne suffit pas, il s’agit de voir le métier de développeur comme quelque chose de plus global, qui va de la ligne de code au clavier qu’on utilise pour la taper.

Aussi, choisir les bons outils, c’est bien ; apprendre à s’en servir, c’est mieux. Prendre le temps de setter tous les paramètres des IDE et autres outils que vous utilisez pourra vous en faire gagner beaucoup sur le long terme !

Vous avez des conseils vous aussi, ou voulez partager des noms d’outils ? L’espace commentaire est là pour ça !

Alexandre Grisey
Alexandre Griseyhttps://nomadlife.fr/
Content Writer et Digital Nomad, j'écris des articles et du contenu autour des thématiques de la tech, du voyage et du monde du freelance.

Partager cet article

Newsletter

Les derniers articles

Le podcast

Le podcast la voix du freelance donne la parole aux freelances.

Missions Freelance !

Comme plus de 3000 freelances, recevez des offres de mission tech à la mesure de votre talent sur FreelanceRepublik.

Freelances, gagnez du temps !

Ne perdez plus de temps à prospecter en vain. Inscrivez-vous gratuitement sur FreelanceRepublik, et recevez de belles offres de missions tech. FreelanceRepublik est gratuit pour les freelances.

Vous devriez lire également ces articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici