Qu’est ce que GitLab ? Définition et utilisation

-

Vous êtes freelance ?

Comme plus de 25 000 freelances, rejoignez FreelanceRepublik, et recevez des offres de missions tech à la mesure de votre talent. +50 nouvelles missions par semaine !

GitLab est, suivant la définition de Wikipédia, un logiciel libre de forge basé sur git proposant les fonctionnalités de wiki, un système de suivi des bugs, l’intégration continue et la livraison continue.

Derrière cette définition un peu barbare, on peut grossièrement résumer GitLab de la façon suivante : c’est un outil open-source basé sur Git, permettant de gérer les dépôts de code source, leur versioning, et qui propose tout un tas de fonctionnalités autour de vos projets de développement.

Évidemment, c’est un résumé simpliste, et GitLab est un outil complet, peut-être même complexe lorsqu’on débute. Pour mieux comprendre ce logiciel, voyons plus en profondeur ce qu’il est ainsi que les fonctionnalités qu’il propose.

GitLab, en profondeur

GitLab, la vraie définition

Derrière ma simplification et la définition ennuyeuse de Wikipédia se cache un logiciel très complet et puissant.

GitLab est un outil qui peut être utilisé par une seule personne comme par une équipe, voire une organisation ou une grande entreprise, pour gérer des projets de développement.

Concurrent direct du connu et reconnu GitHub, GitLab lui est souvent préféré ; on verra pourquoi par la suite.

Parmi les fonctionnalités qu’il propose et sur lesquelles on reviendra plus loin dans l’article, en voici une liste :

  • Système de suivi de bugs (ou issues) ;
  • Une gestion d’équipe (membres, rôles) ;
  • Un tableau de bord interactif ;
  • De l’intégration et livraison continue ;
  • Un hébergement de pages web statiques (HTML/CSS/JS) ;
  • Un Wiki.

Historique

GitLab a été créé par deux développeurs Ukrainiens, Valery Sizov et Dmitriy Zaporozhets, et officiellement lancé en 2014. En 2015, l’entreprise rachète Gitorious, une autre société hébergeant des repositories Git, raflant au passage plus de 820 000 utilisateurs.

Dans les années qui suivirent, GitLab fit plusieurs levées de fonds, racheta plusieurs entreprises et étendit son nombre de clients, affirmant sa position de logiciel libre de forge Git.

Qui utilise GitLab ?

Le logiciel, qui n’a plus a faire ses preuves, est utilisé aujourd’hui par beaucoup de développeurs, entreprises et grands groupes.

Comme on le verra par la suite, le fait que GitLab rassemble au même endroit un ensemble de fonctionnalités intéressantes, attire beaucoup d’organisations ayant des stacks techniques poussées et des besoins de déploiement spécifiques.

Parmi ses plus prestigieux clients, on retrouve par exemple IBM, Oracle ou SpaceX.

GitLab vs GitHub

gitlab vs github

Comme leurs noms le laisse entendre, GitLab et GitHub utilisent tous les deux la forge Git. Mais il existe évidemment des différences entre les deux logiciels.

Déjà, il faut savoir que GitHub a été racheté par Microsoft en 2018. Cela a fait fuir certains développeurs, qui ne voulaient pas que leur code soit hébergé par une grande entreprise comme Microsoft. Mais ce rachat a au moins pour mérite de garantir une évolution (favorable) et un maintien du logiciel. Rappelons que Microsoft s’investit de plus en plus dans le développement ouvert et propose de plus en plus d’outils gratuits, parmi lesquels on peut citer Visual Studio Code.

Passons maintenant à la comparaison.

En terme du nombre d’utilisateurs (et donc de repositories publics), GitHub l’emporte haut la main. Ce dernier est aussi reconnu pour être plus fiable que son concurrent, au niveau de la stabilité.

En revanche, GitLab possède plus de fonctionnalités. Par exemple, contrairement à son concurrent, il possède un service de continuous integration et continuous delivery intégré ; avec GitHub, il faudra utiliser des services externes. Aussi, dans sa version gratuite, GitLab offre plus de fonctionnalités, on peut citer par exemple l’installation sur un serveur privé.

Voir aussi : Comment se créer un portfolio avec le README GitHub

L’utilisation de GitLab

Comme on l’a vu précédemment, GitLab propose tout un panel de fonctionnalités pour assister le développement de projets informatiques. Il en propose même plus que GitHub.

Mais alors quelles sont ces fonctionnalités ? Faisons un tour des principales.

Les fonctionnalités basiques

Évidemment, GitLab comporte ce que j’appellerai les fonctionnalités basiques qu’une forge Git doit proposer.

Par là, j’inclus la création, modification et suppression de différents projets (ou repositories). La gestion des fonctionnalités de Git, telles que les commit, push, revert, merge requests, etc.

Mais GitLab met aussi à disposition un Wiki, pour pouvoir écrire de la documentation.

une gestion d’équipe (rôles)

On l’a déjà dit, si GitLab permet à un développeur solo d’héberger son projet Git – qu’il travaille pour des clients ou pour ses propres projets – c’est avec une utilisation en équipe que le logiciel révèle toute sa puissance. Et qui dit équipe dit membre, avec éventuellement des droits, ou rôles, différents.

GItLab permet très facilement d’ajouter ou retirer des utilisateurs d’un projet, et de leur confier des rôles différents.

GitLab met à disposition cinq rôles qu’on peut affecter un à utilisateur pour qu’il participe au projet : owner, maintener, developer, reporter et guest. Ils ont évidemment tous des droits différents.

Par exemple, seul le owner a le droit de modifier le nom d’un projet. Un developer peut créer une nouvelle branche (tout comme le owner et le maintener), alors qu’un reporter n’en a pas le droit.

Un tableau de bord

GitLab board

Une des fonctionnalités les plus appréciées de GitLab, c’est son tableau de bord interactif.

Ce board rassemble ce que GitLab appelle les issues. Bien que issue signifie problème en français, il peut s’agir aussi bien de bugs que de demande d’évolutions ou de features déjà prévues par exemple.

Affichant les issues crées sous formes de cartes dans des listes personnalisables, à la manière de Trello, cette fonctionnalité est très utile pour rassembler de manière visuelle l’avancement du projet.

Ce tableau interactif, de part son format et son affichage, peut parfaitement s’adapter aux méthodes agiles (par exemple en copiant un tableau de type Kanban).

CI/CD

Gitlab CI/CD

Comme je l’ai déjà dit, GitLab inclut une fonctionnalité de CI/CD.

Si vous ne savez pas exactement ce que c’est le CI/CD (Contiunous Integration, Continuous Deployment), c’est, pour faire court, le fait de déployer automatiquement (sous diverses conditions), votre code. Typiquement, un commit, via une certaine pipeline, va déclencher automatiquement les actions suivantes : build, exécution des tests, déploiement en staging et/ou en prod ; et ce sans action de la part d’un humain.

Ce type de fonctionnalités a pris de l’essor depuis l’apparition et la montée en puissance du mouvement DevOps, et est aujourd’hui utilisé dans beaucoup d’organisations.

GitLab inclut donc nativement ce process. Relativement facile à mettre en place, c’est une fonctionnalité évidemment très appréciée du logiciel.

Démarrer avec GitLab

Démarrage

L’utilisation de GitLab est plutôt intuitive. L’interface est différente de celle de GitHub, pour ceux qui viennent d’abord de ce logiciel, mais elle est réputée plus claire, plus facile à comprendre.

Il existe évidemment de la documentation en ligne pour vous aider tout au long de l’utilisation de GitLab.

Abonnements

Si GitLab, en version gratuite, offre plus de fonctionnalités que son cousin GitHub, il y a aussi une version payante, proposant plus de features.

Si la version gratuite est largement suffisante pour un développeur solo, les versions Premium ou Ultimate sont fortement recommandées pour les entreprises.

Voici les prix proposés par GitLab :

GitLab pricing

On l’a vu, GitLab est un logiciel libre puissant, complet, permettant à un développeur ou à une organisation de gérer ses projets, son code, de manière efficace.

Que vous soyez utilisateur de GitHub et pensez à passer sous GitLab, ou tout simplement que vous hésitiez entre les deux, je vous conseille de choisir GitLab si vous avez besoin des fonctionnalités propres à cet outil dont on a parlé tout au long de cet article. Dans le cas contraire, GitHub, sa communauté et sa stabilité feront aussi bien l’affaire.

Alexandre Grisey
Alexandre Griseyhttps://nomadlife.fr/
Content Writer et Digital Nomad, j'écris des articles et du contenu autour des thématiques de la tech, du voyage et du monde du freelance.

Partager cet article

Newsletter

Missions FreelanceRepublik

Les derniers articles

Le podcast

Le podcast la voix du freelance donne la parole aux freelances.

Missions Freelance !

Comme plus de 25 000 freelances, recevez des offres de mission tech à la mesure de votre talent sur FreelanceRepublik.

Freelances, gagnez du temps !

Ne perdez plus de temps à prospecter en vain. Inscrivez-vous gratuitement sur FreelanceRepublik, et recevez de belles offres de missions tech. FreelanceRepublik est gratuit pour les freelances.

Vous devriez lire également ces articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici