Retards de paiement et impayés : freelances, comment garder le pouvoir ?

-

Retards de paiement et impayés : freelances, comment garder le pouvoir ?

Freelances : Sortez du lot!

Comme plus de 3000 freelances, recevez des offres de mission tech à la mesure de votre talent. 90% de vos entretiens se transforment en missions sur Freelancerepublik.

Entre les aspects administratifs, les clients à prospecter, la comptabilité et encore la facturation, les préoccupations des freelances sont à leur comble. Comment sortir la tête de l’eau alors, quand les clients vous paient avec plus de 60 jours de retard, vous envoient la facture signée par courrier postal et vous bloquent ainsi votre trésorerie ?

Retards de paiement et impayés : une tendance qui dépasse les freelances

Les délais de paiement mais surtout les factures impayées peuvent causer de vrai problème lorsqu’à la fin du mois il faut payer son loyer, son matériel professionnel, ses déplacements ou encore subvenir à ses besoins personnels… 

Cette tendance peut être la cause d’un véritable stress et angoisse pour le freelance qui ainsi se retrouve pris dans un cercle vicieux à vouloir démarcher de nouveaux clients. Ces mêmes clients provoquent ensuite cette situation d’angoisse due à leurs fréquents impayés, ce dont le freelance souhaite éviter à tout prix.

La gestion des relances : une tâche fastidieuse

Quand arrive finalement le moment où le freelance doit prendre les choses en main pour relancer les retardataires, celui-ci entre dans une phase diplomatique de négociation et de pourparlers interminable.

Des relances téléphoniques, aux lettres de relances, jusqu’à la mise en demeure, les alternatives dont disposent les freelances restent tout de même assez limitées. 

C’est pourquoi, pour garder le pouvoir dans les relations avec vos client, il est préférable d’instaurer des règles dès le départ et de bien formuler vos attentes au sein du contrat que vous allez signer.

Voici quelques solutions pour remédier aux impayés

Demandez à être payé en début de prestation

Cette méthode peut être considérée comme une solution face aux impayés. Mais, elle peut également causer une méfiance du client, qui a l’habitude de payer en fin de prestation. 

Cependant, en négociant avec vos clients, certains pourraient être susceptibles d’accepter votre proposition par manque de temps ou par manque d’options.

Dans le contrat rédigé par vous-même ou le client, indiquez ou vérifiez minutieusement l’accord écrit qui mentionne votre rémunération en début de prestation. Cette indication vous permet, en cas de litige, de démontrer l’obligation du client à vous payer en début de prestation.

Exigez un acompte

Pendant les négociations avec vos clients et selon le cas d’espèce, exigez un versement de 30%, 40% ou encore 50% du devis total estimée pour votre prestation. 

Cette méthode a deux effets :

  • Elle vous permet de recevoir avant la fin de votre mission, une somme qui vous garantit un flux de trésorerie pendant l’exécution du contrat. 
  • Elle fait également fuir les clients qui rechignent souvent à payer les exécutants. Avec un acompte, vous vous assurez de collaborer avec un client qui a les moyens de vous payer et qui n’hésite pas à vous prouver sa bonne foi. 

Effectuez un contrat de portage commercial

Cette 3ème solution serait d’avoir recours au portage commercial. En effet, c’est un concept qui engage trois parties contractuelles :

  • L’entreprise cliente : elle n’a pas à prospecter, embaucher ou bien émettre un contrat de travail. Elle charge la société de portage de lui trouver un salarié qui souhaite effectuer une prestation, sans pour autant se mettre à son compte.
  • Le professionnel indépendant : cette démarche lui permet d’effectuer des prestations selon ses expertises, en complément éventuel de son activité propre, pour le compte d’entreprises clientes.
  • La société de portage (considéré comme un agent commercial) : elle est mandatée par un client pour lui trouver un professionnel indépendant. Celle-ci doit émettre un contrat de prestation avec le client ainsi qu’un contrat de travail avec le professionnel indépendant.

FreelanceRepublik est une marketplace qui met en relation des freelances spécialisés dans le secteur de la technologie avec des entreprises qui recherchent des travailleurs indépendants. Mais FreelanceRepublik est également un intermédiaire entre les clients et les prestataires. En effet, elle émet des contrats de portage et permet à chacune des parties contractuelles de se protéger financièrement et juridiquement.

Vous l’aurez compris, cette solution permet de répondre aux insécurités de paiement entre client et travailleur indépendant car celle-ci est matérialisée par un contrat de prestation et un contrat de travail. 

En ajoutant un 3ème intermédiaire, la société de portage se charge de verser au salarié indépendant sa rémunération net en déduisant les charges ainsi que les cotisations sociales.

Faite appel aux plateformes de trésorerie digitale B2B

Notre dernière solution serait de s’adresser à des plateformes B2B qui avancent la trésorerie des travailleurs indépendants. 

En soumettant quelques documents d’identités et en quelques clics, ces plateformes approvisionnent directement les comptes des freelances et permettent ainsi de faire vivre leurs activités.

C’est le but principal de Finexkap, 1ère Fintech de trésorerie en France pour les TPE – PME et travailleurs indépendants. 

En effet, grâce à ses outils technologiques toujours à la pointe, l’objectif de Finexkap est de fournir aux entreprises de toutes tailles ainsi qu’aux indépendants (sous forme d’abonnement mensuel pour les indépendants), une trésorerie plus souple et plus rapide, à travers un processus 100% digitalisé. 

Sous 24h à 48h, Finexkap supprime les problèmes de trésorerie que rencontrent bien souvent les indépendants et permet de fructifier leurs activités. 

Avatar
Guillaume Guersanhttps://guersanguillaume.com/
Consultant freelance en marketing digital, je suis passionné par le référencement naturel et le content marketing. J'aime partagé mes expériences (bonnes ou mauvaises). Pour cela j'ai créé un blog, je participe activement au magazine FreelanceTalks et j'ai créé le podcast La voix du freelance.

Partager cet article

Newsletter

Les derniers articles

Perte d’un gros client : comment rebondir et limiter les risques ?

L’une des principales craintes du développeur freelance est de devoir jongler avec des revenus irréguliers. Obtenir des missions à long terme est...

Devenir développeur : où apprendre à programmer ?

Vous désirez devenir développeur freelance ? Ou bien vous êtes déjà programmeur, et souhaitez vous lancer dans un nouveau langage ? Vous êtes au...

Comment récupérer la TVA sur tous vos frais de déplacement ?

Le trafic routier est non seulement dangereux et nocif pour l’environnement, mais également pénible et source de frustration pour les usagers lorsqu’il...

Freelances : le point sur la rédaction des statuts de société

Étape cruciale de la création d'entreprise, la rédaction des statuts de société peut parfois effrayer car elle entraîne des conséquences juridiques importantes...

Freelances & indépendants : quelles solutions pour survivre à la crise du covid-19 ?

Alors que le Président de la République a annoncé la poursuite du confinement jusqu’au lundi 11 mai, la crise du Covid-19 continue...

Le podcast

Le podcast la voix du freelance donne la parole aux freelances.

Freelances : Sortez du lot!

Comme plus de 3000 freelances, recevez des offres de mission tech à la mesure de votre talent. 90% de vos entretiens se transforment en missions sur Freelancerepublik.

Vous devriez lire également ces articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici