Thibault Boursier : « Les compétences techniques sont importantes, mais ne sont qu’une partie d’un tout »

-

Missions Freelance !

Comme plus de 3000 freelances, recevez des offres de mission tech à la mesure de votre talent sur FreelanceRepublik.

Thibault Boursier, développeur JavaScript ReactJS en freelance

Pour beaucoup, devenir freelance revient à sauter dans le vide. Pour mieux comprendre les enjeux et les modalités de ce changement de vie, nous avons interrogé Thibault Boursier, indépendant depuis quatre mois à l’heure ou nous parlons.

Ce développeur JavaScript ReactJS expérimenté nous raconte comment il a réalisé cette transition, quelles sont les valeurs et les compétences qui orientent ses choix professionnels…. et fait un parallèle inattendu entre les métiers de développeur et d’artiste-peintre.

Si vous hésitez encore à vous lancer en indépendant, complétez cette lecture avec celle de notre dossier thématique : devenir freelance.

Une solide expérience en entreprise

« Avant de sauter le pas, je souhaitais monter en compétences dans mon domaine »

Je travaille comme développeur freelance depuis fin septembre 2019. Depuis le début de ma carrière, fin 2014, je songeais à devenir indépendant. Ce statut m’attirait pour plusieurs raisons : la liberté de choisir mes clients, de ne pas dépendre d’une structure hiérarchique, de décider de ma rémunération (et de gagner davantage qu’en tant que salarié), de mieux gérer mon temps, etc.

Avant de sauter le pas, je souhaitais monter en compétences dans mon domaine, le développement front-end, afin d’entrer sur le marché des indépendants avec une certaine expertise. Pour cela, j’ai travaillé dans différentes structures.

Tout d’abord, au sein d’une agence e-commerce, où j’ai réalisé de nombreux projets au forfait pour des clients grands comptes.

S’est ensuivie une période de deux années chez un éditeur de logiciels en ressources humaines, puis quelques mois dans une start-up développant une solution éducative, avant d’entrer à la Société Générale (SGCIB) où j’ai eu la chance de contribuer au développement d’une application de trading de produits structurés.

Me voilà aujourd’hui développeur front-end freelance chez un client célèbre dans le domaine du sport, à Issy-les-Moulineaux. Ma plus belle expérience !

Faire un choix éclairé

Je n’ai rencontré aucune difficulté lors de mon passage en freelance. Les choses se sont faites naturellement. C’est un choix mûrement réfléchi, ainsi, j’ai pris le temps d’obtenir le plus d’informations possible sur ce statut, de peser le pour et le contre, et de me préparer. 

« J’ai très vite réalisé qu’il était très simple de trouver une mission, et que le marché se portait très bien »

J’ai assisté à différents événements sur le thème du freelancing (Freelance Track notamment), et d’anciens collègues, devenus indépendants, m’ont fourni de précieux conseils, que ce soit au niveau du statut à privilégier pour créer mon entreprise, ou bien sur la manière de décrocher des contrats (merci à Luc et Thierry).

Car c’est sur ce dernier point que j’avais le plus d’interrogations : comment trouver ma première mission ? Y en a -t-il beaucoup à pourvoir ? Quel est l’état du marché pour les indépendants ? J’ai très vite réalisé qu’il était très simple de trouver une mission, et que le marché se portait très bien.

Je regrette de ne pas m’être lancé plus tôt dans cette aventure, même si cela m’a permis d’acquérir une certaine expérience. Je pense que l’on peut devenir freelance sans avoir énormément d’années d’expérience à son actif : certains de mes collègues indépendants sont sortis d’école il y a peu, et leur niveau technique est impressionnant, tout comme leur professionnalisme.

Développeur JavaScript : un métier aux multiples facettes

Un bon développeur, selon moi, doit avoir de la logique et un esprit d’analyse, les prises de décision étant quotidiennes. Il doit savoir se remettre en question, accepter les critiques sur son travail et mettre parfois son ego de côté. Il sait produire un code propre, testé (tests unitaires, fonctionnels…), en respectant les conventions du projet sur lequel il développe, de sorte que n’importe quel autre développeur puisse comprendre et reprendre son développement à tout moment.

Les compétences techniques sont importantes, mais ne sont qu’une partie d’un tout. Le travail en équipe étant un aspect important du métier de développeur, celui-ci doit être capable de communiquer avec ses homologues, mais aussi avec des designers, des product owners, des gens du business, etc.

Les secrets d’une collaboration réussie avec un développeur.

Enfin, un bon développeur doit exercer une veille technologique régulière, afin de rester à la page en termes de librairies, frameworks et langages. C’est encore plus vrai pour un freelance, qui ne doit compter que sur lui-même et ses compétences pour réussir.

Me concernant, en tant que développeur JavaScript, j’ai fait le choix de me spécialiser sur la librairie ReactJS, qui connaît un essor considérable depuis plusieurs années. Très demandée sur le marché, elle m’a séduit par sa syntaxe (JSX), ses performances et son approche fonctionnelle. C’est un plaisir de l’utiliser au quotidien.

L’accompagnement de Freelance Republik

J’ai connu Freelance Republik par le biais d’un ancien collègue freelance. J’ai été séduit, dès le départ, par l’interface de cette plateforme, sur laquelle j’ai pu créer mon profil en quelques minutes, avant d’être rapidement contacté par l’une des Talent Advocates.

Freelance Republik, comment ça fonctionne ?

Celle-ci a bien pris en compte mes attentes, pour ma future mission, en termes de situation géographique, technologies et TJM. La première proposée fut la bonne ! Cela fait plus de quatre mois que je suis chez mon client actuel, et j’en suis très satisfait.

Même si je bénéficie d’ores et déjà d’un réseau professionnel, j’apprécie le fait de déléguer une partie de ma prospection à des professionnels comme Freelance Republik, et de me consacrer le plus possible à mon cœur de métier.

Un avenir tout tracé ?

Pour le moment, je souhaite continuer à travailler dans le domaine du développement front-end. J’ai grandi avec le JavaScript, et je ne m’imagine pas me séparer de ce langage tout de suite, d’autant que son avenir semble assuré. Son écosystème me passionne. Je suis et continuerai de suivre, de manière pragmatique, l’évolution des technologies et leur demande sur le marché de l’emploi.

Découvrez notre guide du freelance JavaScript.

Je pense rester en freelance un long moment ! Ce statut me permet d’organiser mon temps comme je l’entends, avec des missions courtes, des missions longues et des périodes plus calmes où je peux me consacrer à d’autres projets.

Développeur et artiste-peintre, deux regards analogues

En parallèle de mon métier de développeur, je pratique la peinture, et ce depuis mon plus jeune âge. J’ai toujours dessiné énormément, et c’est tout naturellement que vers mes 18 ans, j’en suis venu à elle, d’abord à l’acrylique puis à l’huile. Je n’ai jamais cessé de peindre, avec des périodes calmes et d’autres plus intenses. J’ai exposé de nombreuses fois, au Vésinet notamment, où je possédais un atelier.

« J’esquisse les lignes directrices, je pose les masses principales, puis rentre petit à petit dans le détail, sans perdre de vue l’ensemble du tableau »

La peinture est pour moi un travail de terrain. Il s’agit de sortir en ville, ou en pleine nature, et de se confronter au réel en peignant sur une toile, modestement, ce que l’on voit. Loin d’opposer cette passion à mon métier, j’y vois un certain nombre de points communs.

Une toile réussie passe par une bonne conception, une bonne analyse. Quand je conçois une application, je vais du général au particulier. Avec une peinture, c’est la même chose : j’esquisse les lignes directrices, je pose les masses principales, puis rentre petit à petit dans le détail, sans perdre de vue l’ensemble du tableau, afin de garantir la cohérence d’ensemble. C’est assez cartésien, finalement !

Mes peintres préférés sont Gauguin, Van Gogh et Monet, autant pour leur histoire que pour les œuvres qu’ils ont laissées derrière eux.

Merci à Thibault Boursier de nous avoir permis de partager un échantillon de son travail artistique sur Freelance Republik.

Retrouvez-le également sur son site professionnel : www.thibaultboursier.com

Le lac de Croissy
Boursier, Le lac de Croissy, 2017
Noël à Ecluzelles
Boursier, Noël à Ecluzelles, 2009

Partager cet article

Newsletter

Les derniers articles

Les meilleurs outils de gestion de projet avec une version gratuite pour optimiser votre activité de Freelance

C'est la face cachée de l'iceberg de la vie de freelance : personne ne vous dit combien de temps vous passerez à...

Frameworks JavaScript : quel est le meilleur d’après les développeurs ?

Le JavaScript : un langage populaire Dans mon article « Quel langage de programmation apprendre en 2020 ? » je vous expliquais que...

La responsabilité des dirigeants

La gestion d’une entreprise requiert toute l’attention de son dirigeant. En devenant chef d’entreprise, ce dernier accepte en effet de supporter l’ensemble...

Plan de relance économique : quelles perspectives pour les freelances ?

Le 3 septembre 2020, le ministre de l’économie, des finances et de la relance a présenté au Conseil des ministres un Plan...

Comment réussir sa présentation orale : 8 conseils pour le jour J

Il y a quelques jours, je vous donnais 8 conseils pour bien réussir la phase de préparation de votre présentation orale. Aujourd’hui,...

Le podcast

Le podcast la voix du freelance donne la parole aux freelances.

Missions Freelance !

Comme plus de 3000 freelances, recevez des offres de mission tech à la mesure de votre talent sur FreelanceRepublik.

Freelances : Trouvez une mission !

Comme plus de 3000 freelances, recevez des offres de mission tech à la mesure de votre talent. 90% de vos entretiens se transforment en missions sur FreelanceRepublik.

Vous devriez lire également ces articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici