FreelanceTalks

Menu

TJM Freelance : quel TJM proposer à vos clients ?

Ordintateur, téléphone et carnet

C’est une question que beaucoup se posent : le comment fixer son TJM quand on est Freelance ? Dans le domaine de l’informatique, la tendance freelance semble être là pour durer et les travailleurs indépendants grignotent chaque année des parts de secteur à leurs confrères en CDI. Les entreprises ont une confiance croissante en ce modèle, ouvrant de nouvelles opportunités de missions jusque-là réservées aux salariés.

Les raisons pour se lancer avec le statut de freelance sont multiples (comme celles évoquées ici), mais l’une d’entre elle semble faire l’unanimité : la rémunération. Le passage en freelance après de longues années de salariat est en effet souvent synonyme d’une augmentation significative de sa rémunération, à deux conditions : trouver les bonnes missions (et donc limiter les périodes d’inactivité), et savoir fixer son Taux Journalier Moyen (TJM).

Calcul du TJM Freelance à partir d’une prétention salariale

Réfléchissez à la rémunération à laquelle vous prétendriez si vous étiez en négociation salariale pour un contrat à plein temps. A partir de ce salaire brut, nous allons calculer un taux journalier moyen (les méthodes pour cela sont nombreuses et variables).

Pour faire un calcul simple, prenons un salaire annuel brut de 50.000€ et 50% de charges patronales. Nous arrivons à 75.000€ annuels, soit 6250€ mensuels. En partant sur une base de 19 jours travaillés mensuellement (228 jours par an), cela donne un taux plancher pour un TJM de : 6250/19 = 328€.

Celui-ci est un taux plancher qui pourra bien évidemment être augmenté. Par exemple, certains trouveront le chiffre de 228 jours travaillés annuels trop optimistes pour un freelance informatique, tandis que d’autres intégreront la prime de précarité au calcul de leur TJM !

Quels autres indicateurs prendre en compte dans le calcul du TJM Freelance ?

Fixer son TJM, c’est apprécier et valoriser son travail à un taux qui  semble juste, tout en sachant se positionner sur un marché pour répondre aux attentes des clients et maximiser son taux d’activité.

1. L’expérience et le prix du marché

Ce sera sans doute le facteur le plus déterminant, mais aussi l’un des plus subjectifs : un travailleur indépendant extrêmement expérimenté sera forcément très attractif et plus à même de fixer un taux élevé, même si ses compétences sont très répandues ou peu demandées par le marché. Il n’est donc pas rare qu’un rédacteur web très demandé gagne plus que certains développeurs web à la journée !

Ainsi, le calcul à partir d’un salaire brut évoqué plus haut pourra se heurter (à la hausse, ou à la baisse) à la réalité des prix du marché.

Pour évaluer votre expérience et déterminer votre taux, n’hésitez pas à vous comparer à vos pairs : demandez conseils à des freelances plus expérimentés, ayant déjà accumulé plusieurs années de missions dans le même secteur que le votre.

Vous pouvez solliciter quelqu’un dans votre entourage, mais aussi compter sur des relations virtuelles (connexions Twitter ou LinkedIn…). Cela vous aidera à mieux définir votre TJM Freelance.

2. Les compétences spécifiques

Sur le marché du travail indépendant, et notamment dans le secteur freelance informatique, certaines compétences ou certains langages de développement sont plus demandés que d’autres.

Il en résulte une certaine « hiérarchie » des TJM. Ces classements sont souvent le résultat de sondages réalisés parmi des communautés freelance, et sont encore une fois à prendre avec des pincettes et à titre indicatif.

3. Le budget du client

Il est évidemment important de comprendre votre prospect et son budget pour déterminer le meilleur tarif pour une prestation.

En proposant un TJM trop faible, vous diminueriez la perception de  la valeur de votre travail, mais un TJM trop élevé pourrait faire fuir un client dont le budget ne correspond pas à ce niveau de prestation.

Finalement, pour certains freelances informatiques, le TJM n’est donc rien d’autre que ce que le client souhaite payer pour une mission spécifique.

calculer tjm freelance

Le TJM Freelance : un indicateur personnel

Vous l’aurez compris, le calcul du TJM est une démarche personnelle et il vous faudra quelques essais et un peu d’expérience pour déterminer le bon taux.

En vous inscrivant sur Freelancerepublik, notre place de marché sélective à double entrée, vous rencontrerez les plus belles entreprises de leur secteur et serez assurés de décrocher les missions qui vous passionnent, au prix qui vous semble juste !

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer !

Note globale / 5. Nombre de votes

Puisque vous avez trouvé cet article utile ...

Partagez le sur les réseaux sociaux 🙂 !

A lire aussi:

  1. Quelles plateformes freelance pour quel profil ? (Novembre 2018)

2 thoughts on “TJM Freelance : quel TJM proposer à vos clients ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *