Trouver le bon freelance en trois étapes

Gagner du temps, soulager ses équipes… Les bonnes raisons pour recruter un freelance informatique ne manquent pas.

Mais avant d’entamer une collaboration prometteuse, encore faut-il dénicher un profil 100% compatible avec ses besoins. Comment trouver un freelance Java, PHP ou Python à la hauteur de votre prochain challenge Tech ?

Pour aider les porteurs de projets dans leur démarche de recrutement, Freelancerepublik leur propose une méthodologie en trois étapes. Un article également destiné à tous les travailleurs indépendants qui aimeraient en apprendre davantage sur les méthodes de recrutement, en vue d’un prochain entretien… Parce qu’il se pourrait bien que l’as des développeurs tant recherché, ce soit vous !

1. Amorcer le processus de recrutement en amont

Anticipez ses besoins

La précipitation est l’ennemie n°1 d’un bon recrutement. Pour ne pas jeter votre dévolu sur le premier freelance disponible dans la minute, anticipez vos besoins. Dans l’idéal, comptez un mois entre le lancement de vos recherches et le début de la mission freelancing. Un laps de temps salvateur en cas de difficultés inattendues ou de défection de dernière minute.

Formaliser un descriptif de mission précis

Connaître la bibliothèque Qt pour coder une application Android, comprendre la communication entre C++ et QML/JavaScript, avoir des compétences précises en langage de programmation R, Cobol, Scala ou Perl… Autant de critères techniques à intégrer dans une offre de mission détaillée à l’écrit, sur les conseils avisés des équipes techniques ou des experts métiers.

Définir un TJM cohérent

Chiffrer le coût de la mission et le tarif journalier moyen du futur freelance Tech est souvent plus complexe qu’il n’y paraît. Vous êtes indécis ? Consultez des grilles tarifaires comme celle-ci, tout en gardant à l’esprit que les TJM varient considérablement d’un programmeur à l’autre, selon leur niveau de compétence et leur expérience.

2. Chercher au bon endroit

Parier sur son réseau

Vous connaissez d’anciens collègues hautement qualifiés convertis au freelancing ? Le moment est venu de les rappeler. Libre à vous de diffuser également l’offre de mission via les canaux classiques tels que LinkedIn ou les réseaux sociaux. Toutefois, vous prenez le risque de voir des centaines de réponses affluer ! S’en suivront de longues heures de tri pour retenir seulement les profils de freelances web pertinents.

Miser sur le portage salarial

Pour gagner du temps, certaines entreprises collaborent avec des sociétés de portage salarial. Notamment :

ITG, le leader du portage salarial qui propose une qualité de service au top,

Open Work qui regroupe une communauté de consultants indépendants et donne un nouveau souffle au portage salarial classique.

Faire appel à des plateformes de freelances

Avec l’explosion du freelancing, les plateformes de freelances se développent, comme le géant américain Upwork. Mais les porteurs de projets peuvent rapidement perdre leurs repères face à ses centaines de profils de travailleurs indépendants. Contrairement aux plateformes généralistes, Freelancerepublik mise sur la qualité et non sur la quantité des indépendants Tech qu’elle met à l’honneur.

3. Sélectionner le bon freelance

Organiser des tests techniques

Pour vérifier les compétences algorithmiques et syntaxiques d’un freelance informatique, les tests d’aptitudes en ligne sont tout indiqués. De quoi détecter d’éventuelles lacunes techniques avant de signer le contrat !

Mettre en place des entretiens de présélection

Les entretiens sont une bonne occasion de vérifier les softskills des développeurs. Notamment leur capacité à communiquer clairement avec leurs interlocuteurs et à hiérarchiser les tâches. Pour poser les bonnes questions aux développeurs freelances React.js ou à d’autres programmeurs, étudiez consciencieusement les dossiers de candidatures. Au-delà de leur cursus de programmation, n’hésitez pas à les interroger au sujet leur activité sur meetups ou à des events européens comme Devoxx.

Et si vous faisiez seulement le choix final ?

Vous n’avez pas le temps de mettre en œuvre toutes les phases d’un recrutement de qualité ? Grâce à Freelancerepublik, épargnez-vous les étapes chronophages et procédez directement au choix final. Prise de références auprès d’anciens clients, tests techniques adaptés à chaque domaine de compétences, entretien avec les freelances présélectionnés… Pour faire gagner du temps aux porteurs de projets, notre plateforme à double entrée prend en charge un processus de sélection complet.

Justement, en tant que freelance chevronné, vous voulez vous mesurer à nos tests de sélection ? Rejoignez la communauté Freelancerepublik sans tarder !

Ce sujet vous intéresse ? Allez plus loin en poursuivant la lecture avec cet article.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer !

Note globale / 5. Nombre de votes

Puisque vous avez trouvé cet article utile ...

Partagez le sur les réseaux sociaux 🙂 !

A lire aussi:

  1. Les 8 choses à ne pas dire à un freelance informatique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *