Zoom sur le métier de Scrum Master freelance

Zoom sur le métier de Scrum Master freelance

Scrum est l’une des méthodes de gestion de projet les plus utilisées dans le milieu de l’informatique. Cette méthode présente en effet de nombreux avantages, parmi lesquels sa grande flexibilité et ses délais de livraison courts.

On dit souvent que Scrum est très facile à comprendre, mais bien plus difficile à maîtriser. D’où l’émergence d’un nouveau métier, de plus en plus recherché par les entreprises du numérique : le Scrum Master. De nombreux freelances sont aujourd’hui séduits par ce nouveau profil.

Dans cet article, nous verrons ensemble ce qu’est exactement un Scrum Master et ce qu’on attend de lui. Nous verrons également comment devenir Scrum Master, et quels revenus il peut espérer (que ce soit en CDI ou en freelance).

Qu’est-ce qu’un Scrum Master ? Quelles sont ses missions ?

Le Scrum Master, comme son nom l’indique, est un véritable expert dans la méthode de gestion de projet Scrum. Il travaille en étroite collaboration avec l’équipe de développeurs, mais aussi avec le product owner.

A lire aussi : Pourquoi recruter un Product Owner freelance ?

Ses missions peuvent varier d’une entreprise à l’autre, en fonction des objectifs qui lui sont fixés. Cependant, elles restent globalement les suivantes :

Un rôle d’organisateur

Bien évidemment, la première mission du Scrum Master est… d’appliquer la méthode Scrum.

Pour cela, il met en place les différents outils qui seront nécessaires au bon fonctionnement de la méthode, et anime les différents rituels Scrum : mêlées quotidiennes, planning pokers, rétrospectives…

Un rôle de coach

Le co-créateur de Scrum, Ken Schwaber, aime à comparer le Scrum Master à un chien de berger. A l’instar de ce dernier, le Scrum Master aide l’équipe à avancer, à gagner en autonomie et en productivité.

Pour autant, il n’est pas un chef de projet et ne dirige pas l’équipe : il se situe d’ailleurs au même niveau hiérarchique que ses collaborateurs.

Il ne lui appartient donc pas de décider du rôle de chaque membre de l’équipe lors des sprints (ça, c’est justement le rôle du chef de projet), ni même de déterminer l’objectif du sprint (cette mission relève du Product Owner).

Il lui incombe en revanche de garder en tête l’objectif du sprint, et de faire en sorte que son équipe reste bien focalisée dessus. Le Scrum Master pousse dans la bonne direction, tout en veillant à conserver une équipe soudée et motivée.

Un rôle de formateur

Le Scrum Master a en outre un rôle de formateur. Ses actions doivent permettre à son équipe de gagner en autonomie vis-à-vis de la méthode de gestion de projet.

Pour cela, il ne doit pas hésiter à organiser des formations et ateliers afin de les faire monter en compétence. Si l’équipe s’agrandit, il prend en charge les nouveaux membres afin qu’ils puissent être opérationnels le plus rapidement possible.

Enfin, le Scrum Master a également un rôle de formateur vis-à-vis de l’extérieur (clients finaux notamment). Sans forcément rentrer dans tous les détails de la méthode, il leur explique son fonctionnement et ses intérêts. Cette sensibilisation en amont permet de réduire les risques d’obstacles futurs.

A lire aussi :

Un rôle de protecteur

Mais ce n’est pas tout ! Toujours à l’instar du chien de berger évoqué par le co-fondateur de la méthode, le Scrum Master a également un rôle de protecteur.

Il doit en effet analyser tous les problèmes qui surviennent ou pourraient survenir, et qui risquent de nuire au bon fonctionnement de l’équipe. Une fois les obstacles connus, le Scrum Master peut les lever lui-même s’il en a la possibilité, ou bien aider son équipe à trouver des solutions appropriées.

L’idéal étant, bien sûr, de détecter et régler les problèmes avant même qu’ils n’arrivent. L’efficacité de l’équipe, et donc la qualité du produit, n’en seront que meilleures.

Un rôle de rédacteur et de présentateur

Enfin, selon les entreprises, il peut être demandé au Scrum Master de rédiger des rapports d’avancement (burndown charts ou burnups par exemple).

Il peut également lui être demandé de présenter lesdits rapport au client final.

Les qualités et compétences requises

Nous venons de le voir, de nombreuses tâches incombent au Scrum Master. Par conséquent, pour exercer ce métier dans de bonnes conditions, il se doit de posséder diverses compétences et qualités :

La maîtrise de la méthode Scrum

Est-il véritablement utile de le préciser ? Comme son nom l’évoque, le Scrum Master se doit de maîtriser parfaitement la méthode de gestion de projet Scrum. Y compris dans ses subtilités.

La connaissance d’autres méthodes de gestion de projet peut réellement être un atout sur le terrain.

La pédagogie

Parce qu’il a un rôle de coach et de formateur avant tout, le Scrum Master doit être pédagogue.

En effet, il doit être en mesure d’expliquer le principe et les applications de la méthode à tous les membres de son équipe afin de les rendre autonomes.

La bienveillance, l’écoute et la communication

Le Scrum Master doit également développer un sens aigu de l’écoute et de la communication.

Cela lui permet non seulement motiver le reste de son équipe, mais aussi de comprendre les problèmes qui peuvent survenir et de réagir avec calme et bienveillance.

La diplomatie et le tact

Parce que des tensions peuvent toujours survenir lors d’un travail en équipe, le Scrum Master est diplomate. Il sait comment intervenir avec tact en cas de conflit, et comment recadrer l’équipe si nécessaire.

L’humilité, l’impartialité et le charisme

Pour rappel, le Scrum Master n’est pas un dirigeant : d’un point de vue hiérarchique, il est au même niveau que les autres membres de son équipe. Il a un rôle de conseil avant tout. Il guide, mais sans s’imposer. De ce fait, il doit savoir faire preuve d’humilité et d’impartialité.

Idéalement le Scrum Master est motivant et inspirant. Il rend son équipe enthousiaste et l’unit autour d’un projet commun. Un générateur de synergie en quelque sorte.

Les connaissances techniques

Nous l’avons vu, le Scrum Master n’est pas un chef de projet. Il n’est pas non plus un développeur.

Pour autant, la connaissance des compétences techniques utilisées ne peut que l’aider à réussir au mieux sa mission. Elle facilite en effet les échanges avec l’équipe technique, et l’aident à mieux appréhender les problèmes qui peuvent se poser.

Comment devenir Scrum Master ?

Pour exercer ce métier, vous pouvez suivre des formations professionnelles spécifiques à la méthode de projet Scrum. Il existe par exemple des certifications PSM I, PSM II et PSM III. En savoir plus sur les certifications Scrum.

Mais avant toute chose, une formation dans l’informatique vous sera de la plus grande utilité. Elle vous permettra d’acquérir les connaissances techniques suffisantes pour faciliter le dialogue avec vos (futurs) collaborateurs.

Un bac +5 est en outre très souvent demandé par les recruteurs.

Salaire et carrière

Quel TMJ (taux moyen journalier) pour le Scrum Master freelance ?

Comme pour tout professionnel, le tarif journalier moyen (TMJ) du Scrum Master freelance dépend de son expérience professionnelle :

  • Débutant (moins de 2 ans d’expérience) : 300 à 350€
  • Expérimenté (entre 2 et 7 ans d’expérience) : 450€
  • Expert (plus de 7 ans d’expérience : 600 à 620€

Bien évidemment, il ne s’agit là que de moyennes : les TMJ sont généralement plus élevés sur Paris qu’en province, et certains freelances parviennent mieux que d’autres à tirer vos tarifs vers le haut.

A lire aussi :

Quel salaire pour le Scrum Master en CDI ?

Pour le Scrum Master en CDI, là encore, le salaire évolue en fonction de l’expérience. Comptez en moyenne :

  • Débutant (moins de 2 ans d’expérience) : 35 à 45.000€ / an
  • Expérimenté (entre 2 et 7 ans d’expérience) : 45 à 55.000€ / an
  • Expert (plus de 7 ans d’expérience) : 60 à 70.000€ / an

Selon l’INSEE, le salaire brut annuel moyen pour un Scrum Master est de 59.000€.

Evolution de carrière

Le Scrum Master peut parfaitement effectuer l’ensemble de sa carrière à ce poste, par exemple en intégrant des projets et des équipes de plus en plus conséquents. Il peut également se lancer dans le coaching agile (individuel, de groupe ou d’entreprise).

Enfin, il peut aussi évoluer vers les métiers de product owner ou de chef de projet.

Conclusion

Pour résumer, le Scrum Master est un coach qui travaille en étroite collaboration avec le product owner et l’équipe technique. Son rôle est de veiller à la bonne compréhension et au respect de la méthode de gestion de projet Scrum.

Il a un rôle de conseil et de formation, il encadre sans imposer, et se situe au même niveau hiérarchique que ses collaborateurs. Il doit donc savoir faire preuve de pédagogie, de bienveillance et de diplomatie.

Le poste de Scrum Master est particulièrement adapté pour les freelances, car il demande beaucoup d’organisation, d’autonomie et de remise en question. Le Scrum Master peut travailler pour plusieurs entreprises en parallèle. Son rôle reste en outre déterminant pour le bon déroulement d’un projet, et ce y compris pour les équipes expérimentées.

Vous êtes Scrum Master freelance ? Rendez-vous sur FreelanceRepublik pour trouver de nouvelles missions ! En plus, notre plateforme est gratuite pour les freelances 😉 

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer !

Note globale / 5. Nombre de votes

Puisque vous avez trouvé cet article utile ...

Partagez le sur les réseaux sociaux 🙂 !

A lire aussi:

  1. Le guide du Scrum Master freelance 2019 : marché, TJM…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *