Freelance : comment gérer sa trésorerie ?

Trésorerie freelance

Lorsqu’on est salarié, gérer sa trésorerie est relativement simple : un salaire rentre chaque mois, les impôts – s’ils sont mensualisés – en ressortent, et le reste est votre revenu disponible, que vous êtes libres de dépenser ou d’épargner. Mais qu’en est-il lorsqu’on est freelance ? Petit tour d’horizon des bonnes pratiques de gestion de trésorerie.

Tenir ses comptes

Pour beaucoup, les revenus du freelance sont difficiles à prévoir et peuvent varier totalement d’un mois sur l’autre. Mais savez-vous exactement combien vous avez gagné en 2017? Le mois dernier ? Et le même mois de l’année dernière ?

Cela peut paraître basique, mais beaucoup de freelances éprouvent des difficultés à tenir leurs comptes. Avoir un historique détaillé de ses revenus permet de mieux anticiper les périodes fastes et creuses.

Puisque la loi française vous oblige à posséder un compte bancaire séparé pour votre activité de freelance,

Un fichier Excel bien ficelé fait évidemment des miracles dans la gestion de budget, mais l’utilisation d’une application dédiée pourrait vous faciliter la vie.

Les apps pour gérer son budget

1. Bankin

C’est simplement (et subjectivement ;)) la meilleure app de gestion budget disponible à l’heure actuelle. La gestion est simple, bien faite et sur un modèle freemium (mais toutes les fonctionnalités basiques et nécessaires sont bien là !)

2. Linxo

C’est le principal concurrent de Bankin. Les fonctionnalités sont presque identiques, mais l’interface est un peu moins jolie. En revanche, elle appartient à une grande banque (le Crédit Mutuel), ce qui pourra vous rassurer quant à la gestion et confidentialité des données.

3. Wallet

Une bonne alternative aux deux précédentes, qui dispose notamment d’un partage de compte (pour partager vos comptes avec votre comptable par exemple, si vous en avez un).

Anticiper ses impôts

Les impôts sont déjà souvent synonymes de prise de tête quand on est salarié. Quand on devient freelance, ils peuvent devenir une véritable galère.

Selon votre statut, votre régime, votre mode de versement…il vous faudra comprendre, anticiper et mettre de côté vos impôts. Faites les bon choix en fonction de votre situation ! Il pourra même être utile de vous faire aider d’un expert-comptable.

Ici encore, votre compte bancaire dédié est votre meilleur ami. Si vos impôts, soigneusement calculés à l’avance, n’en sortent jamais, vous n’aurez a priori pas de mauvaise surprise en fin d’année

Créer un budget

Un budget ? Oui, ça paraîtra évident à ceux qui sont dans le game du salariat ou du freelance depuis longtemps, et pas forcément aux plus jeunes. Si avoir un budget bien ficelé est déjà important en salariat, ça l’est d’autant plus quand une somme fixe ne tombe pas sur son compte en banque tous les mois, chaque mois de l’année.

Le 50/30/20

C’est une règle budgétaire assez basique et populaire qui se découpe comme suit :

  • 50% pour les besoins : ce sont les dépenses obligatoires telles que loyer, impôts, assurances, charges fixes…
  • 20% pour l’épargne : à mettre de côté sur divers placements
  • 30% pour les envies : sports, loisirs, sorties…

Mettre de côté

Idéalement, vous aurez une somme correspondant à 1 à 6 mois de salaire (selon vos capacités d’épargne) pour vos besoins immédiats ou urgents, disponibles sur un compte facilement accessible. 6 mois étant idéal, puisqu’en tant que freelance, vous ne savez pas exactement quels seront vos revenus dans l’année : c’est donc votre tranquillité d’esprit qui est en jeu !

Penser à la retraite

Selon votre statut, vos droits à la retraite en tant qu’indépendant varient très largement, mais une chose est sûre : vous devrez en bonne partie compter sur vous-mêmes ! Il est donc indispensable d’intégrer cela dans votre budget dès maintenant.

Payer ses dettes

Enfin, si vous êtes endettés, intégrez les remboursements dans votre budget, en donnant la priorité aux taux d’intérêts les plus élevés.

En conclusion…

En tant qu’indépendant, votre budget doit être encore plus maîtrisé que lorsque vous étiez salarié ! Ainsi, pas de surprise et d’imprévus.

Puisque se lancer à son compte n’est pas toujours facile, Freelancerepublik facilite votre vie d’indépendant : avec nos contrats de portage, par exemple, nous sommes intermédiaires entre vous et le client. Vous êtes payés dans les délais sans courir après les factures impayées. De quoi regarder l’avenir sereinement !

A lire aussi:

  1. Expert-comptable: comment le choisir lorsqu’on est indépendant ?
Freelance : comment gérer sa trésorerie ?
Noter cet article

2 Replies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *