More

    Guide du TJM Freelance

    Fixer son TJM de freelance peut être un casse tête sans nom ! Doit-on facturer à l’heure quand on est freelance ou fixer un forfait journalier ? Parle t-on en TJM HT ou TTC ? Quel TJM de freelance ou de consultant appliqué ?

    Quand on est freelance informatique il est primordial de savoir apprécier et valoriser son travail, tout en sachant se positionner sur un marché. Alors voyons ensemble comment calculer votre TJM de freelance !

    Calcul salaire freelance TJM

    Quand on est freelance informatique, il peut être déroutant de devoir fixer son taux journalier moyen (TJM). Beaucoup de freelances se basent sur leur ancien salaire pour tenter de calculer leur tjm. Mais lorsqu’un salarié pense en salaire brut ou net mensuel, le freelance doit penser chiffre d’affaires annuel, afin de le convertir en salaire par la suite.

    Cette transition peut s’avérer difficile, d’où la difficulté d’effectuer un calcul TJM en salaire brut pour un freelance par exemple. Nous vous conseillons cependant quelques pistes et méthodes pour vous aider à calculer votre tjm de freelance.

    1- Différence entre tjm et thm

    Quand on veut se positionner sur le marché en tant que freelance, il est important de différencier :

    • TJM (taux journalier moyen)
    • THM (taux horaire moyen).

    Selon la nature de la mission freelance que vous allez effectuer, vous pourrez opter pour l’un ou pour l’autre. On vous conseille de connaître votre tjm pour des missions de consultant informatique à la journée par exemple, ou toute autre mission à long terme (plusieurs jours ou semaines). Par contre, il peut être plus intéressant de connaître son thm lorsque vous effectuez des missions courtes ou de quelques heures par semaine.

    2- L’équivalent en salaire d’un freelance

    • Salaire brut

    Une des techniques que vous pouvez utiliser pour le calcul de votre tjm freelance, est le fait de se baser sur votre ancien salaire brut mensuel. Si on prend pour exemple le salaire d’un cadre en France de 4000€ brut mensuel, on peut partir sur le calcul suivant :

    • Salaire brut mensuel: 4000 €
    • Frais de fonctionnement (+10%) : 4 400 €
    • Charges patronales statut cadre (x 1.54): 6 776 €
    • Base 19 jours en moyenne travaillés par mois (soit 228 jours/an avec déduction des 5 Semaines de congés payés et des 5/7 jours fériés)
    • Taux journalier plancher : (6 776/ 19) = 356.63 € HT par jour

    Cette technique permet de déterminer le prix de base d’une mission à plein temps, calquée sur le régime d’un salarié. Mais, il est rare, voir impossible de travailler tous les jours quand on est freelance informatique. Les jours d’inactivités auront donc un impact sur le salaire final. En plus des jours non travaillés, il faut prendre en considération plusieurs autres facteurs : prix du marché et négociation client.

    • Salaire net

    Si vous souhaitez viser l’équivalent d’un salaire net mensuel, il va falloir prendre en considération les charges qui incombent aux indépendants. Si vous souhaitez par exemple, toucher 3000€ net/mois, partez du principe que pour couvrir vos charges et besoins en trésorerie, il faut rajouter 50% au prix initial.

    Il vous faudra donc viser ici, 4500€/mois. Ce qui fait 54 000€/an. Diviser ce montant par le nombre de jours travaillés et vous obtenez votre tjm de freelance informatique; ici 391€/jour.

    tjm freelance L’équivalent en salaire d’un freelance

    3- Connaître le marché

    Pour fixer son tjm de freelance, il est primordial de sonder le marché de votre activité. De la sorte, vous allez connaître quels sont les prix pratiqués par vos concurrents. Pour effectuer cette analyse de marché, vous pouvez vous rendre sur les réseaux professionnels, comme Viadeo ou Linkedin, en consultant les profils de freelance qui vous ressemblent.

    En connaissant les prix pratiqués par les autres freelances dans votre domaine de compétences, vous pourrez aligner vos prix à ceux du marché; il ne faut ni être trop au-dessus du marché, sous peine de faire fuir votre client et rater des missions, ni trop en-dessous pour ne pas vous dévaluez et décrédibiliser votre travail.

    Un freelance informatique qui dévalue les prix du marché travaille souvent en offshore (il ne paie pas ses charges en France) ou c’est qu’il manque de compétences.

    Evaluer le marché va vous permettre de calculer votre TJM de freelance. Attention cependant à comprendre la différence entre le tjm que vous souhaitez et que vous allez donc afficher sur votre profil freelance et le tjm “constaté”.

    Le tjm que vous souhaitez est un indicateur qui vous servira de base de négociation avec votre futur client. Il faut donc calculer votre marge entre le tjm souhaité et le tjm que vous êtes prêt à percevoir. Vous pouvez partir du principe qu’il est raisonnable de baisser de 20 à 25% votre marge entre les deux, si la mission proposée est longue.

    4- Le prix du client

    Une fois que vous connaissez les taux journaliers moyens pratiqués sur le marché, il va falloir vous positionner dessus. Il va donc être nécessaire d’effectuer une auto-évaluation en prenant comme critères :

    • L’expérience (années ou nombres de missions si vous êtes déjà freelance informatique)
    • Niveau d’expertise (quelles sont vos compétences ? Quels éléments vous différencient de la concurrence ? Vos derniers certificats, outils maîtrisés…)
    • Portefeuille client (votre portfolio de freelance si vous avez de l’expérience ou vos anciens employeurs en tant que salarié si vous débutez comme freelance)
    • La demande sur le marché (y-a-t-il beaucoup de concurrence dans votre secteur ou au contraire, votre activité est très recherchée et rare).

    Avec ces 4 critères, vous serez en mesure de pouvoir proposer un tjm juste en fonction de votre profil, même si vous débutez. Mais attention, le tjm d’un freelance, c’est aussi prendre en compte ce que le client ne voit pas et toutes les actions pour lesquelles vous n’allez pas être rémunéré; toutes les tâches qui ne génèrent pas directement du CA (charges, prospection, facturation, comptabilité, maladie, la marge …). Anticipez donc tout ça !

    tjm freelance Le prix du client

    Exemples de tjm de freelance

    Pour vous aider à définir votre propre tjm de freelance, voici quelques exemples par secteur d’activité pour l’année 2018 (tjm freelance ht par journée) :

    • tjm freelance développeur java : 450 € HT
    • tjm freelance développeur C ++ : 450 € HT
    • tjm consultant en informatique : 850 € / jour
    • tjm chef de projet marketing : 400 € / jour
    • tjm UX / UI Designer : 500 € / jour
    • tjm formateur en communication : 700 € / jour

    Notre conseil à FreelanceRepublik, c’est de ne jamais commencer une négociation client sans avoir en tête votre tjm plancher. Vous pourrez ainsi connaître votre tjm minimum. Vous maîtriserez alors les négociations avec vos futurs clients ou à inversement, vous ne perdrez pas de temps quand il n’y aura pas de place à la négociation.

    Vous savez désormais comment mieux fixer votre tjm de freelance ou au moins l’aborder sereinement.

    Recent Articles

    Retour d’expérience : Amin, Développeur Freelance Java

    Retour d’expérience Peux-tu décrire ton expérience sur FreelanceRepublik ? L'expérience FreelanceRepublik est unique en son genre. C'est une structure composé de personnes qui connaissent très bien le métier...

    Achats de prestations intellectuelles : le guide référent pour trouver vos freelances

    Dans le secteur de l’informatique, la France compte plus de 53 000 travailleurs non salariés, soit environ 12%. Et les freelances...

    Mathieu de Gouville : « La culture de la programmation informatique est encore trop élitiste »

    Quelle est la réalité du métier de développeur web ? Comment trouver des missions freelance ? Quels outils utiliser en freelance ?...

    Content intelligence : comment l’exploiter

    Mais qu’est-ce que c’est que la content intelligence ? On en parle aussi comme intelligence de contenu, content marketing ou encore marketing intelligence....

    Tout savoir sur l’ACRE (anciennement ACCRE)

    L’ACRE est une aide de l’État, au travers du Pôle Emploi, qui s’adresse aux créateurs et repreneurs d’entreprise. Mise en place en mai 2009,...

    Related Stories

    Leave A Reply

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Stay on op - Ge the daily news in your inbox