CTO Freelance : le guide complet pour se lancer !

-

Vous êtes freelance ?

Rejoignez FreelanceRepublik, et recevez des offres de missions tech à la mesure de votre talent. 90% de vos entretiens se transforment en missions !

Le CTO est un véritable pilier dans une entreprise d’informatique. En effet, le Chief Technology Officer (ou directeur de la technologie, en Français) est le responsable et garant des choix des technologies qui seront utilisées dans l’entreprise. Si exercer le métier de CTO freelance vous intéresse, voici un guide pour vous aider à démarrer votre activité en toute sérénité.

Le CTO à la loupe

La définition du CTO

Le CTO, au sein d’une entreprise – que ça soit une grande entreprise ou une petite start-up – a plusieurs casquettes.

D’abord, il doit définir la stratégie digitale et technique : choix des technologies, langages, frameworks, bonnes pratiques, etc. Il est aussi responsable du R&D et de l’innovation. Bien sûr, il est le garant du respect de cette stratégie dans l’entreprise.

Il peut également, notamment suivant la taille de l’entreprise, être chef de projet ; bien que ça soit rarement le cas. Par contre, il a régulièrement également un rôle de développeur, ou plutôt de « super dév », intervenant lui-même sur des tâches complexes de développement, ou sur l’évolution du framework interne de l’entreprise.

Le profil type du CTO

Le CTO est souvent un développeur diplômé d’au moins un master, voire d’un doctorat, avec au moins 6 à 8 ans d’expérience. En effet, de fortes compétences techniques sont bien sûr requises pour ce type de poste, aussi doit-il avoir beaucoup de pratique derrière lui. C’est aussi un développeur aux multiples compétences, qui a de l’expérience sur plusieurs technos différentes dans divers contextes.

Les responsabilités du CTO

mission freelance

En tant que garant des choix technologiques d’une entreprise, le CTO a plusieurs responsabilités. Parmi elles :

  • Évidemment, comme on l’a dit, faire les choix techniques adéquats aux besoins de l’entreprise ;
  • Faire un audit des différentes technologies pour choisir les plus adaptées ;
  • Justifier et faire accepter ses choix (qui peuvent avoir un impact sur les deadlines, etc.) à la direction, pour fluidifier les relations ;
  • Vulgariser les choix numériques aux non-techs de l’entreprise (commerciaux, direction, etc.) ;
  • Veiller à ce que la stratégie digitale et technique soit appliquée par les différentes équipes ;
  • Participer au développement des outils internes (frameworks, scripts, déploiement, etc.).

Évidemment, comme on l’a dit, suivant le type d’entreprise, il peut également avoir les responsabilités qui incombent à un chef de projet ou à un lead dev.

Les compétences du CTO

Les compétences techniques

Bien sûr, un CTO a besoin d’avoir un certain nombre de compétences techniques. Maitrise de différents langages de programmation, expérience sur les différents types de développements faits par son entreprise (par exemple pour du développement mobile, il doit avoir de l’expérience sur la création d’app, mais aussi la gestion des données côté serveur, la sécurité des échanges, etc.).

Plus un CTO est diversifié techniquement, plus il sera recherché.

Les compétences humaines

les choix d’un CTO ayant des conséquences sur les équipes de développement, ce technicien doit aussi avoir certaines compétences humaines.

Par exemple, il doit être capable de faire accepter ses choix à ses équipes, même si il peut y avoir certains désaccords ; il doit donc faire preuve aussi bien d’écoute, de pédagogie, que de leadership.

Patient et possédant une certaine résistance au stress, le CTO freelance devra participer aux réunions stratégiques de l’entreprise, prendre en compte les décisions qui y sont prises pour faire ses choix, et y expliquer sa stratégie.

Aussi, lien entre les autres départements de l’entreprise et les équipes techniques, il doit être capable de vulgariser et d’expliquer clairement la stratégie digitale, car elle peut avoir des contraintes sur un projet, qu’elles soient techniques, temporelles (deadlines) ou fonctionnelles (démos, releases).

Le CTO freelance en détails

CTO freelance détails

Maintenant qu’on a défini le rôle du CTO, parlons maintenant du CTO exerçant en freelance. Le CTO freelance intervient dans des entreprises, qu’elles soient de grands groupes ou de petites start-up, en tant que l’expert technique qui va guider les décisions numériques.

Appelé parfois simplement pour définir la stratégie digitale de l’entreprise, parfois pour de longues missions, le CTO freelance, grâce à ses compétences et ses responsabilités a, comme on le verra, la possibilité d’avoir une rémunération conséquente.

Quel statut d’entreprise pour devenir CTO freelance ?

Avant de commencer à travailler en tant que CTO freelance, il convient d’abord de choisir sa structure, très souvent une micro-entreprise (anciennement auto-entrepreneur), pour commencer. Toutefois, ce statut est limité à un chiffre d’affaires de 70 000€ (dont 33.200€ en exonération de TVA). Et même si cela laisse une grosse marge, avec un TJM de CTO, ce plafond peut être atteint en quelques mois. Il faudra alors changer de statut, et passer à, par exemple, une EI ou EURL.

Les charges du CTO freelance

Bien sûr, ayant sa propre entreprise, le CTO freelance aura des charges à payer sur son chiffre d’affaire. Si vous êtes en micro-entreprise, par exemple, vous devrez vous acquitter des dépenses suivantes :

  • Différentes taxes et impôts : charges sociales (entre 22 et 25% à taux plein ; le taux pouvant être réduit les premières années) ; la CFE, l’impôt sur le revenu – si vous êtes imposable ;
  • Une Responsabilité Civile Professionnelle, facultative, mais recommandée – et parfois même exigée ;
  • Le paiement de la complémentaire santé à taux plein ;
  • D’éventuels nouveaux frais bancaires ;
  • Dépenses liées à l’acquisition de matériel ;
  • Éventuellement des frais annexes, comme l’hébergement de votre site promotionnel, la création de cartes de visite, location d’un bureau en espace de coworking ;
  • Divers outils de gestion : CRM, comptabilité, etc.

La rémunération du CTO freelance

Les tarifs journaliers moyens (TJM) des CTO Freelances sont, on s’en doute au vu des responsabilités qu’il a, assez élevés. Toutefois ils varient considérablement en fonction de son expérience, de sa zone géographique et du type d’entreprise dans laquelle il est en mission (start-up, TPE, …). Le TJM peut osciller entre 600€ et 1200€, avec une moyenne à 800 ou 900€.

Prenons l’exemple d’un TJM à 800€. Si un CTO freelance travaille 160 jours dans l’année (20 jours par mois, avec 2 mois de vacances et 2 mois d’intercontrats, ce qui semble raisonnable), on obtient un chiffre d’affaire de 128 000€. Il faudra dans ce cas changer de structure et abandonner la micro-entreprise (ou prendre plus de vacances si vous tenez à rester auto-entrepreneur !).

À ce chiffre d’affaire brut, il faudra évidemment retirer toutes les charges citées plus haut.

Faisons une petite simulation. Si vous décidez de garder votre statut de micro-entreprise et plafonnez votre chiffre d’affaire à, disons, 68 000 €.

Retirons les 25% de charges sociales dont nous avons parlé, et on obtient 51 000€.

En prenant en comptes les autres frais (sans l’impôt sur le revenu, qui dépend de beaucoup d’autres paramètres), on peut encore retirer 5000€ de cette somme ; soit 46 000€ net.

Soit, lissé sur 12 mois, un salaire mensuel de 3 833€. Et, si on reprend notre TJM moyen de 800€, tout cela en travaillant (68000/800) 85 jours, soit 4 mois et une semaine. Ce qui vous laisse pas mal de temps pour vos projets, non ? (et pour prendre des vacances, évidemment).

Trouver des missions en tant que CTO freelance

Pour trouver des contrats et missions lorsqu’on est CTO freelance, il existe de multiples possibilités, notamment via un portfolio en ligne bien fourni, ou par le bouche-à-oreille.

Avoir participé, en tant que lead développeur ou CTO, à des gros projets est un gros plus, tout comme avoir contribué à des projets open-source reconnus.

Il existe aussi des plateformes qui rassemblent des professionnels de la tech indépendants et leurs potentiels clients. Notamment Freelancerepublik, la plateforme à double entrée qui met en relation les meilleurs freelances informatiques avec des porteurs de projets ambitieux. Contrairement à d’autres structures, Freelancerepublik :

  • sélectionne des projets en adéquation avec les ambitions professionnelles des freelances IT ;
  • n’est pas rémunéré par les freelances Tech mais par les porteurs de projets ;
  • s’occupe du suivi de mission et des aspects administratifs relatifs à la collaboration entre le freelance web et le client.

Vous êtes CTO freelance, talentueux et avide de nouvelles aventures Tech’ ? Rejoignez la communauté Freelancerepublik et accédez à des missions à la hauteur de votre potentiel !

Alexandre Grisey
Alexandre Griseyhttps://nomadlife.fr/
Content Writer et Digital Nomad, j'écris des articles et du contenu autour des thématiques de la tech, du voyage et du monde du freelance.

Partager cet article

Newsletter

Les derniers articles

Le podcast

Le podcast la voix du freelance donne la parole aux freelances.

Missions Freelance !

Comme plus de 3000 freelances, recevez des offres de mission tech à la mesure de votre talent sur FreelanceRepublik.

Freelances, gagnez du temps !

Ne perdez plus de temps à prospecter en vain. Inscrivez-vous gratuitement sur FreelanceRepublik, et recevez de belles offres de missions tech. FreelanceRepublik est gratuit pour les freelances.

Vous devriez lire également ces articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici