Scrum Master freelance : le guide complet pour se lancer !

-

Scrum Master freelance : le guide complet pour se lancer !

Freelances : Sortez du lot!

Comme plus de 3000 freelances, recevez des offres de mission tech à la mesure de votre talent. 90% de vos entretiens se transforment en missions sur Freelancerepublik.

Très peu connu en France il y a encore quelques années, aujourd’hui le Scrum Master séduit de plus en plus d’entreprises, en particulier dans le secteur de l’informatique. Vous souhaitez vous lancer en tant que freelance ? Cet article vous aidera à mieux appréhender le marché, et donc à démarrer votre activité en toute sérénité.

Scrum Master, qu’est-ce que c’est ?

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, il me parait important de vous rappeler ce qu’est le Scrum Master.

Scrum est un cadre méthodologique permettant de développer un nouveau produit (qu’il soit informatique ou non). Cette méthode d’organisation du travail présente de nombreux avantages, et notamment sa grande flexibilité et ses délais de livraisons courts. C’est d’ailleurs la méthode agile la plus utilisée dans le monde, nous aurons l’occasion de reparler de ce sujet plus en détail dans un prochain article.

Le rôle du Scrum Master est de veiller au bon respect de la méthodologie Scrum.

Il doit :

  • Animer les différents rituels Scrum (mêlées quotidiennes, plannings poker, retrospectives…),
  • Mettre en place les outils,
  • Former les différents collaborateurs à cette méthodologie,
  • Veiller à ce qu’aucun problème susceptible de ralentir la production n’intervienne,
  • Porter la casquette du coach lorsque cela est nécessaire.

Pour autant, le Scrum Master n’est pas un chef. Il se situe au même niveau hiérarchique que ses collègues. Dans une entreprise du numérique, il travaille en étroite collaboration avec l’équipe des développeurs ainsi qu’avec le Product Owner.

A lire aussi : Zoom sur le métier de Scrum Master freelance

Quel statut d’entreprise choisir pour devenir Scrum Master freelance ?

Le choix du statut est bien évidement une question fondamentale à se poser lorsqu’on souhaite se mettre à son compte.

Comme pour tous les autres métiers de l’informatique, le statut de micro-entrepreneur est certainement le plus adapté pour démarrer votre activité de Scrum Master freelance.

En effet, c’est le statut le moins contraignant et le moins coûteux. Le fait que les charges ne puissent être déduites du chiffre d’affaires n’est généralement pas dramatique : à moins de louer des locaux, vos charges resteront relativement faibles.

Toutefois, n’oubliez pas que les revenus du micro-entrepreneur sont plafonnés à 70.000€ (dont 33.200€ en exonération de TVA). Si vous dépassez ce plafond, ou souhaitez développer votre activité (par exemple en embauchant des salariés), il vous faudra envisager de passer à un autre statut.

Attention : le chiffre d’affaires maximum des AE se calcule en fonction du nombre de mois d’activité. Si vous ouvrez votre autoentreprise au 1er Juillet, vous ne pourrez réaliser que 50% de ce chiffre d’affaires la première année, soit 35.000€.

A lire aussi : EI, EIRL, EURL ou SASU : quel statut choisir pour devenir développeur freelance ?

Les charges du Scrum Master freelance

Quelles charges vous attendent en tant que futur Scrum Master freelance ?

Si vous choisissez d’être micro-entrepreneur (anciennement autoentrepreneur) :

  • Cotisations sociales (dont taxe professionnelle) : environ 22% de votre chiffre d’affaires, voire un peu moins de 25% si vous optez pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu. Les cotisations sociales sont à régler tous les mois ou tous les trimestres, selon l’option choisie ;
  • Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) : le montant cette taxe annuelle varie en fonction de votre chiffre d’affaires et de votre lieu d’implantation. Vous en serez toutefois exonéré la première année, et bénéficierez d’une réduction de 50% pour la seconde ;
  • Impôts sur le revenu : à verser uniquement si vous êtes imposable et que vous n’avez pas opté pour l’option libératoire de l’impôt sur le revenu. Pour rappel, les micro-entrepreneurs sont eux aussi concernés par le prélèvement à la source.

Si vous choisissez de créer une société (EURL, SASU…) :

  • Impôts sur les sociétés : taxe annuelle, calculée en fonction de vos bénéfices (et non de votre chiffre d’affaires) ;
  • Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) : là encore, vous en serez exonéré la première année, et bénéficierez d’une réduction la seconde ;
  • Salaire éventuel, avec tout ce qui en découle : médecine du travail, charges sociales et patronales (mutuelle, prévoyance, retraite, éventuellement chômage selon votre statut…), taxe professionnelle et taxe d’apprentissage…
  • Impôts sur le revenu : si vous vous versez un salaire, vous serez également concerné par le prélèvement à la source. 

Les autres charges du freelance

Outre ces taxes et cotisations, en tant que freelance vous devrez également faire face à de nombreuses autres charges :

  • Assurances, et notamment la Responsabilité Civile Pro : facultative, mais fortement conseillée ;
  • Compte bancaire : si vous êtes micro-entrepreneur, la loi vous autorise à avoir un deuxième compte bancaire personnel au lieu de devoir souscrire à un compte bancaire professionnel. Ce compte n’est en outre obligatoire qu’à partir du moment où vous avez dépassé les 5000€ de chiffre d’affaires deux années de suite. Si en revanche vous êtes à la tête d’une EURL, SASU…, vous aurez l’obligation de souscrire à un compte bancaire professionnel dès le démarrage de votre activité ;
  • Connexion internet, forfait téléphonique… ;
  • Autres abonnements éventuels : spotify, logiciel de comptabilité, logiciel de bureautique, logiciel CRM…
  • Honoraires d’un expert-comptable : généralement peu utile pour les micro-entrepreneurs (puisque leurs obligations comptables sont très réduites), mais fortement conseillé pour les autres, notamment en raison du dépôt annuel de la liasse fiscale ;
  • Achats de matériels (ordinateurs, etc) : si vous avez une société, ces achats peuvent être amortis dans votre comptabilité ;
  • Frais de communication : site internet, nom de domaine et hébergement, cartes de visite, flyer…
  • Loyer : si vous optez pour la location d’un local ou pour du coworking, le montant de votre loyer figurera également parmi vos charges.

N’oubliez pas également de comptabiliser vos frais de déplacement et autres frais de fonctionnement le cas échéant.

Combien facturer vos clients ?

Si vous désirez exercer en tant que Scrum Master freelance, je vous invite à tout d’abord calculer votre propre taux horaire / taux journalier moyen, en fonction de vos charges et de vos aspirations salariales.

Afin de vous aider, vous pouvez (re)lire mon article sur le calcul du taux horaire du freelance. Il vous suffira simplement de le multiplier par le nombre d’heures travaillées par jour pour obtenir votre TJM.

Comme je l’expliquais dans cet article, il est important de comparer le prix que vous souhaitez facturer à celui pratiqué par d’autres freelances. Cela vous évitera en effet d’afficher un tarif trop bas / trop élevé par rapport à la concurrence, et vous permettra de gagner en crédibilité.

A titre indicatif, voici les TJM pratiqués sur la plateforme FreelanceRepublik par les Scrum Master freelances inscrits :

  • TJM junior : 490€
  • TJM sénior : 675€
  • TJM moyen : 580€

A titre de comparaison, voici les TJM moyens pratiqués par des freelances exerçant une activité proche :

Métier TJM junior TJM sénior TJM moyen
Coach Agile 590€ 900€ 745€
Product Owner 450€ 620€ 535€
Chef de Projet 550€ 760€ 655€

Nous pouvons remarquer que le Scrum Master freelance peut aspirer à un TJM plutôt conséquent, même lorsqu’il est débutant. L’écart de facturation entre un junior et un sénior (+185€) est dans la moyenne.

Son taux journalier moyen reste toutefois inférieur à ceux demandés par le chef de projet et le coach agile.

Pour en savoir plus, découvrez notre guide du TJM Freelance.

Quel salaire pour le Scrum Master en CDI ?

Afin d’établir vos tarifs, vous pouvez également vous inspirer des salaires distribués en CDI.  D’après le site Indeed (leader des offres d’emploi), le salaire moyen en France pour le Scrum Master en CDI est d’environ 42K€ / an.

Attention toutefois, ce chiffre est à prendre avec des pincettes. En effet, il n’est basé que sur un nombre limité d’offres d’emploi (environ 700), et cache de grandes disparités selon les régions :

Localisation Nb d’offres Salaire annuel brut Comparaison par rapport à la moyenne nationale
France 703 41.990€  
Île-de-France 243 48.604€ +12%
Lyon 47 42.378€ =
Nantes 85 37.219€ -14%
Aix-en-Provence 37 33.607€ -22%
Montpellier 51 44.069€ =
Toulouse 64 36.487€ -16%

Comparatif avec les métiers proches

Voyons maintenant l’écart de salaire entre le Scrum Master et les autres professionnels qui exercent dans le même domaine d’activité. Pour cela, nous avons utilisé le site Neuvoo :

Métier Nb offres Salaire débutant Salaire confirmé Salaire moyen
Scrum Master 137 9.960€ 60.000€ 45.000€
Coach Agile 39 6.540€ 85.000€ 50.000€
Product Owner 323 9.600€ 75.192€ 45.000€
Responsable de projet 1029 23.380€ 72.250€ 42.500€

Note : les salaires bas s’expliquent par le fait que les offres de stage et de missions freelance sont inclus dans la moyenne.

Attention, là encore ces chiffres sont à prendre avec précaution car le nombre d’offres sur lesquelles ils sont basés reste relativement faible (en particulier pour le coach agile). En outre, ces chiffres ne reflètent pas les disparités, parfois importantes, entre les régions.

Ils permettent toutefois de distinguer certaines tendances. On remarque par exemple que le Scrum Master est encore relativement peu recherché, en particulier par rapport au traditionnel Chef de Projet, mais qu’il est globalement aussi bien voire mieux rémunéré.

Il serait intéressant de réitérer cette étude dans quelques années afin de voir l’évolution du métier…

Comment trouver des missions en tant que Scrum Master freelance ?

Maintenant que vous avez créé votre entreprise et que vous avez déterminé à quel TJM facturer vos prestations, il va vous falloir trouver vos premiers clients.

De nombreuses solutions s’offrent à vous : le démarchage, la tenue d’un blog, le recours à votre réseau professionnel, le bouche-à-oreille, la publicité…

Il existe également des plateformes de mise en relation entre des freelances et des entreprises. Et parmi elles, FreelanceRepublik bien sûr ! En plus, c’est gratuit pour les freelances 😉

Pour aller plus loin :

Si vous envisagez de vous lancer en tant que scrum master freelance, j’espère que vous avez pu trouver dans cet article toutes les réponses à vos questions. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire : je serai ravie de vous aider, et de compléter cet article si nécessaire !

Avatar
Elodie Goulayhttps://www.exaltar.fr
Elodie, 31 ans, freelance depuis 2009. Je suis conceptrice de sites web sur-mesure et rédactrice. Je suis également passionnée par le (web)marketing et le SEO, ce qui me permet de proposer à mes clients des solutions complètes clés en main.

Partager cet article

Newsletter

Les derniers articles

Quelques cas JavaScript complexes que vous pourriez retrouver lors d’un recrutement

Aujourd’hui nous vous proposons quelques extraits de code JavaScript complexes, que vous serez susceptibles de retrouver durant vos entretiens d’embauche. Y compris,...

Freelance ou salarié en CDI : qui est vraiment le moins cher ?

Le freelance présente de multiples qualités, mais il présente l’inconvénient de coûter plus cher qu’un salarié. Du moins, c’est ce que l’on...

Le prêt illicite de main-d’oeuvre : l’autre risque de la sous-traitance

Le prêt illicite de main-d‘oeuvre et le délit de marchandage sont deux infractions sanctionnées pénalement par le Code du travail en raison...

Le délit de marchandage : un risque à prendre au sérieux lors de la sous-traitance de prestations de services

Le marchandage désigne une forme de travail illégal qui fait l'objet de sanctions prévues par le Code du travail.

Perte d’un gros client : comment rebondir et limiter les risques ?

L’une des principales craintes du développeur freelance est de devoir jongler avec des revenus irréguliers. Obtenir des missions à long terme est...

Le podcast

Le podcast la voix du freelance donne la parole aux freelances.

Freelances : Sortez du lot!

Comme plus de 3000 freelances, recevez des offres de mission tech à la mesure de votre talent. 90% de vos entretiens se transforment en missions sur Freelancerepublik.

Vous devriez lire également ces articles

2 Commentaire(s)

  1. Merci pour cet article très intéressant. En tant que scrum master débutant (0 expérience), est ce que je peux prétendre à un poste de consultant indépendant (micro entrepreneur)? Qu en pensez vou?

    • Bonjour ! Je ne vous connais pas du tout donc difficile de juger, mais je pense qu’il vaut mieux avoir de l’expérience avant de vous lancer à votre propre compte.
      Après si vous n’avez aucune expérience en tant que Scrum Master mais que vous connaissez la méthode Scrum sur le bout des doigts et avez une expérience dans un domaine proche (notamment dans la gestion d’équipe ou le coaching), ça peut le faire ! Tout dépend aussi de vos opportunités.
      Dans tous les cas, évitez de vous vendre en tant qu’expert dans un premier temps, mieux vaut miser sur la transparence afin d’éviter toute désillusion, et pouvoir emmagasiner sereinement de l’expérience 🙂
      Bonne chance en tout cas !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici